in

L’émir Abd el Kader à Amboise, le prisonnier tant aimé (vidéo)

Abd el-Kader ben Muhieddine, plus connu sous le nom de l’émir Abdelkader, est né en 1808 à El Guetna (près de Mascara) en Algérie, et mort le 26 mai 1883 à Damas (Syrie), Ce fut tout à la fois un homme politique et chef militaire algérien, un écrivain et poète, un philosophe et théologien, un soufi, humaniste et exégète. Célèbre pour avoir résisté de 1832 à 1847 à la conquête de l’Algérie par la France, il est considéré en Algérie comme un symbole du combat contre le colonialisme et contre la domination française et comme étant à l’origine de l’État algérien moderne.

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Entant que chef militaire, iL avait créé la première artillerie du Maghreb.
    Il a été élu dans une mosquée en prêtant serment devant Allah et non la déesse république, sa fin devrait etre vaincre ou mourir, on meurt tous un jour ou l’autre.
    Faire une retraite devant le plus fort est un acte sage, sauver ses hommes de l’anéantissement est un acte brave , mettre fin à son entreprise n’a rien à voir avec l’Islam.
    Rais Hamidou avait choisi la mort en 1815, meme l’amiral américain n’avait pas pu prendre possession de son cadavre, parce qu’on l’avait jeté à la mer.
    Je ne sais pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 photos fascinantes des musulmans de Russie en 1910

Les plus belles mosquées du monde