,

Le tournage d’Al Pacino près d’une mosquée fait le buzz

Tous les derniers potins de stars s’en font des gorges chaudes : le tournage à New-York du prochain thriller d’Al Pacino, intitulé « Son of no one », a été quelque peu perturbé par l’irruption de figurants en arrière-plan, qui n’étaient pas prévu dans le script…

Ce film choral qui aligne des noms très bankable, tels que Channing Tatum, Katie Holmes, Tracy Morgan et Ray Liotta, mais également la nationale du cinéma américain, Juliette Binoche, s’est aventuré aux abords d’une mosquée muni d’un signe extérieur qui a provoqué un rebondissement scénaristique peu raccord avec l’intrigue, mais avec le léger frisson d’islamisme tant prisé des médias.

D’ailleurs l’incident a aussitôt affolé la toile, créant un inévitable buzz, les informations allant bon train d’un média à l’autre sur la nature du signe qui a mis les fidèles musulmans en émoi, soit un panneau portant mention d’un texte se référant au Coran pour les uns, soit un symbole religieux pour les autres, mais tous titrant : « La colère des musulmans », ou encore « Les musulmans manifestent contre le film d’Al Pacino »…

Dans un Happy End à l’américaine, ce qui ne fut qu’une légère bise de protestation soufflant sur la « scène du crime » s’est apaisée dans un règlement à l’amiable et dans le respect mutuel, sans le bouquet final d’une émeute islamique qui aurait fait exploser les audiences du Net !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’Autriche souffre du syndrome de l’islamo-incompatibilité

La mosquée de Drancy : l’arbre qui cache la forêt de l’ingérence d’Etat