,

Le romancier islamophobe Jack-Alain Léger s’est suicidé

C’est une voix islamophobe sans nuances qui s’est tue, c’est une plume au vitriol contre l’islam qui a cessé d’écrire, c’est en plein Ramadan que l’écrivain Jack-Alain Léger, qui en exécrait le rituel, s’est jeté, mercredi dernier, du huitième étage de son appartement, à l’âge de 66 ans.

Auteur maudit et ruiné aux multiples pseudos, dont certains louent le génie torturé, alors que rares sont les éditeurs qui voulaient encore le publier, Jack-Alain Léger, né Daniel Théron, était considéré comme maniaco-dépressif.

Alors que la France regorge de Cassandre pour prendre la relève et véhiculer l’amalgame pernicieux entre « islam et islamisme » qui lui était si cher, au point de le mettre en exergue dans son livre paru en 2003 « Tartuffe fait Ramadan », un pamphlet virulent contre l’islam, les musulmans et l’icône du moment, Tariq Ramadan, nous diffusons sa prestation télévisuelle éloquente sur le plateau d’Ardisson en 2004. 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *