,

Le double discours de N. Kosciusko-Morizet sur le centre islamique de Longjumeau

Nous avons découvert avec étonnement et stupeur les déclarations de Mme Nathalie Kosciusko-Morizet dans une émission de France Info le 5 août 2016, dans laquelle elle assimile la mosquée de Longjumeau à « Un nid de salafistes ».

 Le Centre Socio-Culturel Islamique de Longjumeau dément formellement de telles allégations.

Dans ses déclarations, Nathalie Kosciusko-Morizet va jusqu'à sous-entendre qu'elle a tenté de fermer la Mosquée de Longjumeau, en déplorant n’avoir pas eu l’arsenal juridique nécessaire pour le faire.

De telles affirmations, en plus d'être mensongères, sont en décalage total avec les relations cordiales et citoyennes que nous avons toujours entretenu avec Mme Kosciusko-Morizet, alors maire de Longjumeau.

 Ces déclarations, sur l’antenne de France Info, choquent l’ensemble de la communauté musulmane de Longjumeau et suscitent une vive émotion, d'autant plus que le Centre Socio-Culturel Islamique de Longjumeau avait d'excellents liens de travail avec Mme Kosciusko-Morizet pendant son mandat, qui mettait à notre disposition des gymnases pour les prières des deux grandes fêtes musulmanes annuelles.
 Lors de ces grandes occasions où des milliers de familles étaient présentes, elle était intervenue pour dire qu’il fallait, selon elle, une mosquée plus grande et plus digne pour les musulmans longjumellois.

 Mme Kosciusko-Morizet avait également, à la suite de cela, mis les services de la mairie à notre disposition pour la recherche d'un terrain privé, en vue de la construction d’une mosquée plus grande et plus adaptée aux besoins de la communauté musulmane de Longjumeau.

L’ancienne maire de Longjumeau était, pour rappel, venue solliciter notre aide lors des élections législatives, tandis que nous respectons une neutralité vis à vis du champ politique. Dans un rapport cordial, elle nous avait également invités au salon de la questure de l'assemblée nationale pour un repas avec différentes personnalités religieuses et politiques.

Nous avons, par des précautions qui s'avèrent aujourd'hui tristement nécessaires, conservé plusieurs échanges de courriers attestant de cela.

 Quant à la question du "salafisme", nous avons toujours dit et répété que le Centre Socio-Culturel Islamique de Longjumeau était une mosquée indépendante, sans tendance idéologique et ouverte à tou-te-s.
 Lors des différentes discussions et échanges avec Mme Kosciusko-Morizet, nous avons insisté sur la nécessité de nuancer ce genre de termes devenu un véritable fourre-tout politique, dans le contexte actuel.

Il est à ce titre assez inquiétant qu'une élue comme Mme Kosciusko-Morizet, ayant côtoyé des communautés musulmanes locales pendant tant d'années, soit incapable de s'abstenir et de s'extraire de ce type de polémiques, pour des raisons qui la concernent.

 C'est pourquoi nous sommes aujourd'hui abasourdis et profondément choqués par ces déclarations calomnieuses. Nous en appelons donc au devoir de vérité, dans un contexte où, plus que jamais, chacun doit faire preuve de sens des responsabilités, dans les actes comme dans la parole publique.

 Vendredi 05 août 2016,
 Ismaïl Mounir
Président du Centre Socio-Culturel Islamique de Longjumeau 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abdullah Hammoud, l’incarnation de la nouvelle génération d’Américains arabes engagés en politique

« Israéliser » la société française