,

L’Arabie Saoudite veut construite sa propre voiture

L’Arabie Saoudite, qui prépare activement l’après-pétrole, cherche à développer sa propre industrie automobile. Un accord a ainsi été signé entre des entreprises saoudiennes et malaisiennes, afin de fabriquer 50 000 unités dès 2017 dans une usine installée à Dammam, capitale de la province orientale d'Ach-Charqiya sur le golfe Persique. Rashed Othman Jawhar, qui est le Président de la  Saudi Malaysian Industrial Development, prévoit de produire 300 00 voitures lorsque cette usine tournera à plein régime. 

Plus de 2 000 emplois seront crées en Arabie Saoudite pour la fabrication de ce modèle qui verra  l’implication d’autres pays que la Malaisie, comme la Chine, la Corée, le Japon et l’Allemagne. Le ministère saoudien  du Commerce et de l'Industrie  prévoit un premier investissement de deux milliards de dollars pour la création de cette première usine.

Cette politique industrielle de la monarchie saoudienne est dictée par le bouleversement du marché des hydrocarbures  qui doit faire face à une nouvelle concurrence,  avec l’exploitation du  gaz et de pétrole de shiste.  Les Etats-Unis, qui sont particulièrement performants dans ce secteur énergétique, deviendront selon les experts dès 2020, le premier producteur mondial de pétrole devant l’Arabie Saoudite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Malgré son handicap, une jeune algérienne parvient à créer une entreprise prospère (vidéo)

Quand on a un malaise, mieux vaut porter un costume que d’être “habillé” en SDF (vidéo)