in

L’Algérie répond à l’appel de Mohammed VI avec une proposition à la clé

Lancé depuis le royaume de l’Atlas, le 6 novembre dernier, l’appel du roi Mohammed VI prônant un « dialogue franc et direct » avec l’Algérie, à travers l’instauration d’un « mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation » permettant de dépasser les différends, ne s’est pas perdu dans le désert…

Pourtant, dans un premier temps, il avait été considéré comme un « non-événement » de l’autre côté de la frontière.

Sans citer le Maroc, Alger, par le truchement de son ministère des Affaires étrangères, vient d’y répondre indirectement et se fait même force de proposition, en exhortant à la tenue « dans les délais les plus rapprochés » d’une réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’Union du Maghreb arabe (UMA).

Publicité
Publicité
Publicité

« L’ Algérie a saisi officiellement le Secrétaire général de l’Union du Maghreb arabe pour l’appeler à organiser dans les délais les plus rapprochés une réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’UMA », pouvait-on lire dans le communiqué officiel paru hier, jeudi 22 novembre.

Et de souligner : « Cette initiative s’inscrit en droite ligne de la conviction intime et maintes fois exprimée par l’Algérie de la nécessité de la relance de l’édification de l’ensemble maghrébin et de la réactivation de ses instances ».

« La relance des réunions du Conseil des ministres, à l’initiative de l’Algérie, est de nature à introduire un effet catalyseur susceptible de redynamiser les activités des autres organes de l’Union du Maghreb arabe », a encore mis en exergue le ministère algérien des Affaires étrangères.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Des Algériens lancent une pétition contre la venue de MBS en Algérie

Affaire Khashoggi : «Erdogan cherche à humilier Ben Salmane»