in

Il faut sauver Israa Ja’abis, la détenue palestinienne martyre !

Il faut sauver Israa Ja'abis, la détenue palestinienne martyre !

Il faut sauver Israa Ja'abis, la détenue palestinienne martyre !

Publiée par Oumma.com sur Jeudi 18 juillet 2019

Publicité

Abandonnée à son effroyable sort depuis plus de 3 ans, lsraa Ja’abis, 33 ans, porte les stigmates de la cruauté de l’occupation israélienne. Sa vie a basculé dans l’horreur, le 11 octobre 2015, à un checkpoint de tous les dangers.

Elle avait 29 ans et un seul rêve : mener une vie heureuse auprès de son mari et de son jeune fils de 6 ans.

Native de Jérusalem-Est, ses deux êtres chers possédaient des cartes d’identité de Cisjordanie. Pour réunir sa petite famille et préserver son droit de résidence à Jérusalem, Israa Ja’abis avait loué logement. Elle était loin d’imaginer l’issue tragique de son déménagement…

Le drame s’est noué quand sa voiture, qui démarrait mal, a pilé à un checkpoint à l’entrée de Jérusalem. Suspectée du pire par un soldat israélien qui la repoussa violemment, Israa Ja’abis s’est retrouvée piégée dans sa auto en flammes. C’est un faux contact qui déclencha l’incendie, comme l’attesteront des rapports de police.

Publicité

Grièvement brûlée sur plus de 60% du corps, la martyre palestinienne a été en plus amputée de 8 doigts. Insensible à ses terribles souffrances et faisant fi des conclusions de la police, un tribunal militaire israélien l’a condamnée à une très lourde peine : 11 ans de prison pour avoir « tenté de tuer des soldats israéliens » !

Israa Ja’abis ne nourrissait que des rêves et aucun noir dessein. Depuis plus de 3 ans, elle souffre le martyre dans l’enfer carcéral israélien. Victime d’une injustice criante, torturée moralement et physiquement, privée de ses droits fondamentaux, elle est, comble de l’odieux, laissée sans soins.

Devant la dégradation de son état de santé et le traitement inhumain qu’elle subit, des voix s’élèvent avec force pour appeler à sa libération de toute urgence ! Pour que le long et atroce calvaire de Israa Ja’abis cesse enfin, signez sans tarder la pétition : Il faut sauver Israa Ja’abis ! sur le site de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS).

Publicité
Publicité

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Le parc ou les Arabes sont interdit c’est loin quand memme. Ton combat pour la vie mintnant mr. mlle J. c’est de sortir sans qu’on t’embete. reste dans ton coin nous ne t’aimons pas. Hé memme moi qui est un certain nez genre perse ou j’connet des marocains qui on du nez personne est comme ça. bon courage.

  2. — Message adressé à l’Association France-Palestine —

    Bonjour,

    Tout d’abord, je vous adresse un grand merci de soulager nos consciences par vos actions régulières dénonçant des crimes, en aidant des opprimés. Je cite, à juste titre, votre dernière demande de signer une pétition au profit de cette pauvre Palestinienne brûlée, emprisonnée, torturée, délaissée dans ses souffrances quotidiennes. Malheureusement, il existe, à travers le monde, de millions de cas semblables qui mériteraient bien des signatures de pétitions à leurs égards. Loin de remettre en cause votre pétition (que j’ai par ailleurs signée) et qui ne sera certainement pas la dernière, j’aimerais que les consciences vives s’unissent, à l’échelle mondiale, pour éradiquer ce mal, donner aux hommes leurs droits.
    Le terme « droit de l’homme » est mentionné à sept reprises dans la Charte fondatrice des Nations Unies, faisant de la promotion et de la protection des droits de l’homme un objectif primordial et un principe directeur de l’Organisation. En 1948, la Déclaration universelle des droits de l’homme a placé les droits humains à la lumière du droit international. Depuis, l’Organisation protège activement les droits humains par des instruments juridiques et par un travail de terrain.
    [https://www.un.org/fr/sections/what-we-do/protect-human-rights/].

    L’ONU active certainement dans ce chapitre, mais est prisonnière de ses propres lois, notamment par la règle du VETO. Pour que l’ONU ne soit pas l’OPM (Organisation des Puissances Mondiales), il est grand temps que les différentes consciences, éparpillées à travers le monde et œuvrant chacune dans son petit coin, s’unissent pour changer cette règle, voire la supprimer. En effet, est-ce raisonnable qu’une loi ne soit pas votée à cause de l’opposition d’UN SEUL pays quand des DIZAINES d’autres sont d’avis favorable pour l’adoption de la dite loi ? Comme on est encore dans la cour des Grands, je propose que le VETO ne soit pris en compte que si TOUS les pays ayant ce droit (de veto) soient du même avis. Autrement, ce serait la décision de la majorité des Nations (Nations Unies !) qui primerait.
    Ma proposition est donc de signer une pétition en ce sens, par des personnalités, institutions, associations, etc. à travers le monde et l’adresser à Monsieur le Secrétaire Général de ce qu’on appelle l’ONU. Si besoin est, une telle pétition pourrait être accompagnée par des manifestations PACIFIQUES à l’échelle mondiale.
    Espérant vivement que cette ‘SHOAH’ s’estompe pour l’ensemble des opprimés et des damnés de la Terre, veuillez recevoir mes vives salutations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Algérie à la CAN 2019: on s’arrache les billets pour la finale en Egypte !

Le ras-le-bol de Marine Le Pen durant les matchs de l’Algérie