in

Hébron: des soldats israéliens envahissent une maison et alignent tous les enfants pour les photographier (vidéo)

L’ONG israélienne B’Tselem a publié une vidéo montrant des soldats de l’occupation ayant envahi une maison d’Hébron, où vit une famille élargie, et obligeant tous les enfants, y compris ceux qui dormaient, à se lever et à s’aligner contre un mur pour…les photographier !

Une banque de données qui s’alimente de la sorte, et des soldats qui exigent que les enfants sourient pour la photo : « Dites cheese ! ». ET le monde ne réagit pas ?

Euro Palestine

Publicité
Publicité
Publicité

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. @ djeser
    Votre constat est logique. On différent dans le pourquoi.
    A mon avis, pour voir la vérité, il faut sortir de l’ensemble, être seul.

    Je pense que la deuxième guerre (dite internationale), était un conflit entre la finance et l’industrie.

    Le conflit entre le colon (qui avait remplacé l’envahisseur) et l’Afrique du nord est d’une autre dimension.

    Le colon disait les indigènes, ce colon n’avait pas vraiment l’intention pour civiliser les indigènes. Il voulait remplacer la culture musulmane par une culture latino grecque, remplacer Fatima par Tima.
    Le colon a fait souffrir les indigènes physiquement, aucune souffrance morale.

    Actuellement, le pouvoir fait ce que le colon n’a pas pu faire, les indigènes souffrent moralement.

    Dans l’état actuel des choses, il faut revenir au point zéro.

    Allah ne me demandera pas ma nationalité, que je sois de la terre du feu ou du détroit de Béring, je reste un homme, remplacent de dieu sur terre.

  2. colonisation :

    Entre la France et l’Algérie, pourquoi est-ce si difficile ?

    Selon la récente analyse du journaliste Kamel Daoud, la France serait une bonne élève, car elle a été sans rancune à l’égard de l’Allemagne, tandis que l’Algérie, serait selon lui, de mauvaise foi, à l’égard de l’ancienne occupation Française, et n’exprime pas de volonté de réconciliation aujourd’hui. Mais est-ce aussi simple ?

    L’occupation, la libération et l’après-guerre de ces deux pays sont pourtant totalement différent : Il ne s’agit pourtant pas de minimiser les séquelles de la guerre, mais de souligner des différences notoires.

    L’occupation allemande, a duré seulement quelques années, il n’y a pas eu de colonie de peuplement, pas d’éradication de la mémoire culturelle, peu de terre spoliée, les Allemands, enfin , ont proposé une collaboration actif au peuple Français (régime de vichy).

    L’occupation de l’Algérie a duré 132 ans, avec un peuplement massif, confiscation de toutes les terres, éradication de la mémoire culturelle, une collaboration avec le peuple algérien quasi-inexistante. Est-ce que la mauvaise foi, peut-elle expliquer cette comparaison ?

    A la fin du régime nazi, des symboles forts vont marquer tous les esprits, afin de montrer au monde que la Shoah ne restera pas sans réponse : Plan marshall, procès de Nuremberg, mur de Berlin, des symboles de mémoires verront le jour, mémorial d’Auschwitz, musée, intégration de l’Allemagne à l’Europe, jour férié. Des mots et des actes ont été exprimé par la communauté internationale pour atténuer la douleur et rétablir le dialogue.

    A l’indépendance algérienne, aucune collaboration, aucun discours officiel, aucun lieu de mémoire, aucun jour férié, aucun mot, aucun acte pour atténuer ce traumatisme.

    A la libération, la France s’en remettra assez vite, elle fondera la Ve république, connaîtra les trente glorieuses, contribuera à la fondation de l’Europe (jean monnet), elle intégrera les pieds noirs dans sa société, bref, le fil de l’histoire continuera, là où il s’était arrêter quelques années plus tôt.

    A la libération, l’Algérie, redécouvre son pays, mais découvre un pays étranger, qu’elle ne connaissait pas, un pays en parti bâti certes, mais méconnaissable, méconnaissable car le peuple n’avait plus de repères, ni dans le temps, ni dans l’espace. Aucun savoir-faire, aucune expérience politique, aucun nom d’écrivain, aucun titre musical, aucun monument familier, aucune plage familière, aucune valeur nationale. Est-ce de la mauvaise foi ? Cet handicap, ou ce boulet, l’Algérie le traînera jusqu’à aujourd’hui.

    C’est un fait indéniable, la colonisation est un facteur de sous-développement, il ne s’agit pas d’avoir la culture woke ou bien parler de racialisme, mais de simplement regarder la réalité en face. Ceci, est également valable pour l’Amérique du sud, l’ Afrique, et l’Asie.

    http://jonasdjeser.unblog.fr/

  3. C’est honteux !
    Un pas de plus a été franchi dans le sens de l’absurde et de la barbarie !
    Nous n’avons pas de quoi être fiers !
    Même les droits des enfants ne sont plus garantis !
    Nous sommes tombés bien bas !
    La boue nous submerge de toute part !
    Ca ne sent pas bon dans la demeure de l’Homme !
    l’idéologie des droits de l’Homme n’est qu’une fumisterie pour mieux déposséder justement l’homme de ses droits. A moins que l’Homme ne soit pas le même partout !
    Celui/celle qui n’éprouve pas de honte est pire qu’une machine !
    Il vit en dessous de ce qu’il/elle est !
    Malheur à ceux qui s’attaquent aux enfants et aux femmes !

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Yannick Jadot (EELV) : « Je ne vois pas de problème avec l’immigration en France »

Sleeping Giants, le collectif militant qui dépouille CNews, Valeurs actuelles et Boulevard Voltaire de leurs pubs