in

Le génocide des musulmans Rohingyas en Birmanie

Le génocide des musulmans Rohingyas en Birmanie

Le génocide des musulmans Rohingyas en Birmanie Une vidéo qui dénonce le silence international face aux massacres des Rohingyas, minorité musulmane de Birmanie. Ils sont des milliers à être acculés à une fuite désespérée vers le Bangladesh voisin, laissant derrière eux des villages, des maisons (plus de 3 000) et des mosquées ravagés par les flammes de la haine. L’ONU parle d'un chiffre de 87 000 musulmans apatrides. (A partager pour dénoncer ce génocide)

Publié par Oumma.com sur mardi 5 septembre 2017

Une vidéo qui dénonce le silence international face aux massacres des Rohingyas, minorité musulmane de Birmanie. Ils sont des milliers à être acculés à une fuite désespérée vers le Bangladesh voisin, laissant derrière eux des villages, des maisons (plus de 3 000) et des mosquées ravagés par les flammes de la haine. L’ONU parle d’un chiffre de 87 000 musulmans apatrides.

10 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Salam à tous et à toutes,

    C’est une tragédie humanitaire et la plupart des gens si j’hausse dire une grande majorité quelque soient leurs origines et religions sont complices de ces actes et de ces persécutions d’un peuple juste qui veut vivre normalement comme les autres.
    Bref s ‘ils etaient d’origine autre que musulman, le monde entier allait se reveiller .
    Shame a you, shame at the democraty people

  2. J ai vu des photos d enfants de 1 an voir 4 ans qui se faisaient piétiner par des hommes.
    Comment peut on accepter cela!
    Pourquoi notre gouvernement ne condamne pas ces actions barbares!
    Pourquoi s en prendre a des enfants
    Il y a énormément d artistes qui se manifestent pour n importe quoi !
    Pourquoi il n y a aucun soutien de leur part !

  3. Un scandal de plus , silence ” assourdissant ” de notre gouvernement , comme d´ailleurs sur la Palestine . Quoi de plus logique avec un président et un ministre des Affaires étrangères pro Israël ?

  4. e suis bouddhiste, mais en tant que tel je suis contre toute forme de violences. les gens qui se disent bouddhistes et tuent autrui parce que la personne est musulmane ne sont pas croyants. comme pour DAESH, ils se servent de la religion pour torturer, pour discriminer voir pour tuer. le bouddhisme, comme l’islam ou autres religions condamne le meurtre.
    Les cinq préceptes, communs à tous les bouddhistes (laïcs et moines) de toutes les traditions, sont :
    S’efforcer de ne pas nuire aux êtres vivants ni prendre la vie (le principe d’ahiṃsā, « non-violence ») ;
    S’efforcer de ne pas prendre ce qui n’est pas donné ;
    S’efforcer de ne pas avoir une conduite sexuelle incorrecte ─ plus généralement garder la maîtrise des sens ;
    S’efforcer de ne pas user de paroles fausses ou mensongères ;
    S’efforcer de s’abstenir d’alcool et de tous les intoxicants.
    comment peuvent ils se dire bouddhistes alors qu’ils ne respectent pas le premier des cinq principes qui sont cités ici? mes amis, toute religion appelle à la vie et non la mort. et tous les croyants sont insultés quand des imbéciles meurtriers tuent au nom d’une religion, religion qu’ils ne respectent pas. donc, tout comme DAESH qui n’est pas musulman; les tueurs en Birmanie qui tuent les musulmans ne sont pas des bouddhistes. car ni l’un ni l’autre ne respectent la vie…

    • Entièrement d’accord avec vous.
      Le problème c’est que les boudhistes extrémistes agissent en toute impunité et sont soutenus par la dame cheffe du gouvernement et l’armée, équipée par les puissances occidentales et la chine.

    • N’importe quoi !
      Ignorant que tu es, DAESH à été créé par le quatar pour repousser le gouvernorat US à l’exterieur. C’est un groupe politique rien d’autre !! Comme les français dans le temps ou il tuait leur propre soldat qui refusaient les actions de barbaries vis à vis des population civil des pays colonisés !!
      Ce ne sont donc pas des musulmans dans le sens profond, et beaucoup d’entre eux ce sont fait avoir en allant les rejoindre. Tu ne peut les prendre en exemple pour les comparer au VRAI moine boudhiste BIRMAN !! il est vrai que dans le fond, ils ne sont pas croyants, mais ils sont bien pratiquant au contraire des jeunes partient de france qui buvaient, fréquentaient etc…
      De plus, osansouki…….je te laisse deviner ces points. Ne mélange pas tous en faisant ta propre salade !!

  5. C’est dans ce genre de situation que l’E.I devrait se prononcer, se ruer contre ses barbares qui osent tuer des gens sous prétexte qu’ils sont de religion différente. Au lieu de cela ils se permettent de tuer des innocents ailleurs oubliant le concept de “lakum dini koum walliya dine”. Une religion n’est pas censé être barbare ou injuste, concentrons nous sur les notre s’il vous plait. Le vrai jihad serait d’aider les notre à vivre leur religion sans être obliger de se cacher pour leur survie. Mobilisons nous; envahissons la Birmanie et arrêtons ce génocide absurde avant qu’il ne soit trop tard.
    #JesuisBirmanie #JesuiscentreAfrique et #bien_d’autre_pays_où_règne_l’injustice

  6. Avant les médias se fichaient bien des pauvres rohingas et puis depuis quelques jours, branle bas de combat, tous les médias aux ordres se mettent à pondre des articles afin de faire la clarté sur ces musulmans d’Asie du sud-est qui se font tuer par les méchants boudhistes. Pire vlà que les étatsuniens veulent s’en mêler. Moi je dis que ça sent comme une odeur de déjà vu. La Syrie c’est rappé maintenant daech va bientôt envahir le Myamar histoire de libérer les musulmans. On a vu les résultats en Syrie…

  7. Honte effectivement à tout ces chefs d’etats!!! Ils ne font rien alors que des innoncent sont massacrés!!!! par de Boudhistes en plus!!! Les monstres!!! Ils ne l’emporteront pas au Paradis…..

  8. Le 25 août, un groupe terroriste de l’Armée du Salut Rohingya d’Arakan [ARSA, Arakan Rohingya Salvation Army, anciennement Harakah al-Rakin, NdT] appuyé par l’Arabie Saoudite a pris d’assaut trente postes de police dans l’État d’Arakan au Myanmar, tuant 12 officiers de police et deux civils. Le gouvernement birman a réagi en lançant une opération militaire de contre-insurrection à grande échelle. 59 insurgés furent tués. Les autorités birmanes ont laissé fuiter des informations qui prouvent que le chef d’ARSA, Ata Ullah, avait préparé ces attaques avec le concours d’agents extérieurs des services de renseignements pakistanais et de terroristes de l’EI en Irak.

Répondre à az-ah Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Salah Hamouri : les mensonges de l’ambassade d’Israël en France

Israël arme l’armée birmane en pleine répression des Rohingyas