,

Egypte : un muezzin accusé d’avoir dénaturé l’Adhan a été congédié sur-le-champ

Bien mal en a pris Mahmoud Al Mughazi, un imam égyptien qui officie au sein de la mosquée Sayed Ghazi, située à Kafr Al Dawwar, une ville de la province de Beheira, au nord du Caire, lorsque l’heure de l’appel à la prière de l’aube fut venue, en ce samedi 29 août qui en fit l’objet de l’opprobre général.

Alors qu’il récitait les formules traditionnellement employées pour l’Adhan, ce muezzin se serait autorisé à y apporter une variante toute personnelle, remplaçant subrepticement les paroles rituelles «  La prière est meilleure que le sommeil » par une petite phrase choc « La prière, c’est mieux que Facebook » qui heurta les oreilles de nombre de fidèles, résidant à proximité du lieu de culte.

Suscitant des réactions outrées en chaîne, notamment sur Facebook, et une avalanche de plaintes de riverains offusqués auprès du ministère égyptien des Affaires religieuses, Mahmoud Al Mughazi, qui nie tout en bloc, accusant les Frères musulmans d’être à la manœuvre pour le « faire sortir de la mosquée », a été démis de ses fonctions sur-le-champ.

"Il va être interrogé et sera sanctionné si sa culpabilité est avérée. Son affaire va être déférée au parquet qui traite les transgressions des instructions", a déclaré ce jour Mohammad Abdul Razeq, un responsable du département religieux du ministère des Waqfs, ajoutant : "Il pourrait être révoqué si l'accusation portée contre lui est prouvée."

Dimanche soir, sur le plateau de la chaîne de télévision privée Dream 2, le muezzin dans la tourmente a récusé les allégations « mensongères » proférées à son encontre, révélant qu’il venait d’entamer une grève de la faim pour que la vérité triomphe.

"J'interdis tout regroupement dans la mosquée, j'interdis les cours (de religion) qui ne sont pas autorisés", a-t-il clamé, en affirmant être devenu très gênant pour les Frères musulmans. A ces mots, un fidèle de la mosquée, joint par téléphone, lui a opposé un démenti cinglant, le traitant en direct d’ « hérétique », avant de lui lancer :  "En raison de son inventivité, nous avons cessé de prier dans sa mosquée."

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Malaisie est la bienvenue en Russie pour nouer des partenariats « Halal » fructueux

Le Hajj à travers l’objectif d’un réalisateur musulman homosexuel