Nouveau

  • in

    Exit Hannah Arendt, II (La mystification du système totalitaire)

    Absorbant toutes les activités humaines pour leur donner une signification univoque, le totalitarisme, pour Hannah Arendt, est un système qui transcende ses incarnations particulières. Peu importent alors les différences concrètes entre communisme et nazisme. L’abstraction du concept de totalitarisme, chez la philosophe, l’exonère d’une analyse proprement historique du phénomène. Appareil destructeur livré à sa propre […] En savoir plus

  • in

    Exit Hannah Arendt, I (L’éloge passéiste de la cité antique)

    Omniprésente dans les manuels scolaires, Hannah Arendt passe pour une grande philosophe, et on ne compte plus les livres, articles et documentaires qui chantent ses louanges. Phare de la pensée politique moderne, elle aurait tout compris : la démocratie et le totalitarisme, la cité antique et la société moderne, le mensonge et la violence, la […] En savoir plus

  • in

    Le philosophe arabe Farabi, surnommé le « second maître » (après Aristote)

    Philippe Vallat a  traduit la dernière œuvre de Farabi (mort en 950)  considéré comme le second maître après Aristote.  Cette oeuvre écrite à Damas et constituant son testament philosophique. présente le projet métaphysico-politique du philosophe. Comme s’il fallait comprendre le monde et le cosmos dans l’intégralité de son fonctionnement et y situer l’homme, avant d’élaborer […] En savoir plus

  • Publicité
    Publicité
    Publicité
  • in ,

    L’imagination créatrice dans le personnalisme musulman (Partie II et fin)

    VI- Ibn Al Arabi Abou Bakr Mohammed Ibn Al Arabi, surnommé « Mohyiddine », naquit à Murcie, au sud-est de l’Espagne le 28 juillet 1165. Il fit ses études à Séville. Pendant son adolescence, il y vécut une circonstance qui bouleversa complètement le cours de son existence. Il tomba gravement malade. La fièvre entraîna un état de […] En savoir plus