Nouveau

  • in

    Quarante millions de « moi », pas un seul « nous »

    Quand, au printemps 2011, l’ange de la mort se présenta à lui sous l’image floue et chaotique d’une révolte populaire, Kadhafi n’en crut pas ses yeux et pensa d’instinct à un complot tramé par la CIA dont il avait une peur irraisonnée depuis le bombardement de sa résidence sur ordre de Reagan en 1986 et […] En savoir plus

  • in

    Vers un nouveau 1er novembre 1954

    Initiative politique de Noureddine Boukrouh: vers un nouveau 1er novembre 1954 RAPPEL DES PRÉCÉDENTES SÉQUENCES LA SÉQUENCE 1 de cette Initiative était un Appel aux Algériens et Algériennes pour s’impliquer dans une révolution citoyenne pacifique dont la finalité est la prise en main progressive des droits souverains que nous ont légués les martyrs de la Révolution du […] En savoir plus

  • in

    Au nom de la loi je vous arrête !

    Le « système » qu’il a grandement contribué à mettre en place a donc fini par se séparer du général Toufik. Il s’est retourné contre lui en vertu de son implacable logique interne, et c’est par la grâce du petit réduit vaillamment défendu depuis 1990 par la corporation des journalistes, la liberté de la presse, qu’il a trouvé […] En savoir plus

  • in

    A vous la parole, général !

    Apparemment, c’est dans l’année où Bouteflika a perdu les trois-quarts de ses capacités physiques qu’il a récupéré la totalité de ses pouvoirs politiques. Ses incessantes récriminations pour recouvrer le quart manquant retenu par les militaires comme une caution de garantie remontent aux premiers mois de son arrivée à la présidence de la République. On se […] En savoir plus

  • in

    Problèmes algéro-algériens

    Nous sommes les produits de notre histoire. Lorsque le colonialisme français s’est établi sur nos terres en 183O, et jusqu’en 1954, il a été combattu à peu près par tous les Algériens et presque sur tout le territoire national mais séparément, sans coordination, sans utilisation optimale des hommes et des moyens. Sinon il serait parti […] En savoir plus

  • in

    Algérie: l’ancien système et le nouveau

    Le système politique qui a gouverné l’Algérie jusqu’à il y a peu est né hors des frontières de l’Algérie combattante, plusieurs années avant l’Indépendance. C’est un type de pouvoir binaire reposant sur une cohabitation entre une constante militaire, réputée insécable, et une variable civile fragile car ne pouvant compter sur aucune force sociale ou politique réelle. […] En savoir plus

  • in

    Satanisme

    Le satanisme est à l’origine de la démoralisation du pays, de sa clochardisation, du laisser-aller dans l’administration, de l’impunité des criminels, grands et petits, du nihilisme qui caractérise la majorité de nos concitoyens, des suicides, de l’immigration clandestine, des départs en exil, de l’accroissement du nombre de fous dans la rue. En savoir plus

  • in

    Un homme a gagné, une nation a perdu

    « Toutes les nations ont traversé des époques pendant lesquelles quelqu’un qui ne devait pas les commander aspirait pourtant à le faire. Mais un fort instinct leur fit concentrer sur le champ leurs énergies et expulser cette illégitime prétention. Elles repoussèrent l’irrégularité et reconstruisirent ainsi leur morale publique. Mais il en est qui font tout le […] En savoir plus

  • in

    Algérie: la lente agonie d’un système

    « Et certes, tu les trouveras les plus attachés à la vie d’ici-bas, pire en cela que les mécréants. Tel d’entre eux aimerait vivre mille ans. Mais une pareille longévité ne le sauvera pas du châtiment » (Coran, al-Baqara, 96). Si l’Algérie appartenait à celui qui la préside comme l’ancienne Egypte appartenait aux pharaons, alors oui, on […] En savoir plus