,

Des tombes musulmanes gravement dégradées à Tours

C’est un bien triste spectacle qu’offre la profanation de tombes aux familles des êtres chers qui ne sont plus, comme l’ont douloureusement vécu des Tourangeaux, jeudi dernier, en constatant l’étendue des dégradations commises dans le carré musulman du cimetière Saint-Symphorie, situé à Tours-Nord.

Parmi ces parents de défunts musulmans qui ont découvert, consternés, plusieurs plaques mortuaires brisées, des étiquettes placées sur des tombes de bébés arrachées et jetées dans la nature, des traces noires d'objets calcinés sur une sépulture, Nassira Harchi, dont le père a été inhumé en 1997, a condamné cet acte de vandalisme inacceptable, en l’attribuant toutefois davantage à la bêtise de la jeunesse qu’à un outrage à caractère islamophobe fait sciemment.

« On ne peut pas parler véritablement de profanation, dans la mesure où les tombes n'ont pas été ouvertes ou éventrées avec des inscriptions insultantes, mais les dégradations sont importantes. Elles ont eu lieu entre le 4 et le 11 novembre, c'est sûr», a-t-elle déclaré à la presse locale, la Nouvelle République, avant de faire part de son propre scénario des faits : «Je pense plus à un rassemblement de gamins qui ont fait les abrutis. Il n'empêche que ce manque de respect vis-à-vis des morts méritait qu'on dépose plainte pour qu'il ne soit pas banalisé. »

Une première plainte a été déposée hier matin au commissariat central de Tours et une enquête policière devrait normalement s'ensuivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *