in ,

Coronavirus : les consignes imposées par les mosquées à Singapour et en Malaisie

Dans un monde devenu un immense village, aux frontières poreuses, l’épidémie meurtrière du coronavirus, fraîchement baptisée Covid-19 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), se propage dangereusement, bien au-delà de la ville chinoise de Wuhan, le principal foyer de la contamination.

Deux mois après son apparition en Chine, fin décembre, où elle enregistrerait actuellement un certain recul après avoir atteint un pic alarmant, et alors même que le directeur de l’OMS a appelé hier avec gravité à « se préparer à une éventuelle pandémie », évoquant « l’augmentation soudaine et très préoccupante de nouveaux cas en Italie, Corée du Sud et en Iran », la peur, très contagieuse elle aussi, gagne du terrain et n’épargne, elle non plus, aucune contrée.

L’anxiété grandit notamment à Singapour et en Malaisie. Tel un frisson glacial parcourant les rangs des communautés musulmanes, elle fait redouter le pire aux hauts dignitaires religieux et autres responsables de nombreuses mosquées, lesquels ont décidé de prendre des mesures drastiques pour tenter de faire barrage à l’épidémie.

            La magnifique Mosquée du Sultan à Singapour

Le Covid-19 ne passera pas par les enceintes sacrées musulmanes ! C’est en tout cas ce à quoi s’emploie activement Masagos Zulkifli, le ministre singapourien chargé des Affaires musulmanes, en exigeant que tous les fidèles, venus se recueillir dans les mosquées, emportent systématiquement leur tapis de prière, tout en leur recommandant de réduire les contacts humains au maximum.

Publicité
Publicité

« Dans les circonstances difficiles que nous connaissons actuellement, nous conseillons vivement aux fidèles de ne pas se serrer pas la main. Si jamais certains le font quand même, qu’ils se lavent aussitôt les mains et qu’ils évitent de se toucher le visage. Ce sont de nécessaires précautions que chacun de nous doit prendre et que nous rappellerons quotidiennement », a-t-il déclaré.

Il est à noter que l’église Grace Assembly of God, située au cœur de Singapour, n’a eu d’autre choix que de franchir un palier sécuritaire supplémentaire, à la suite de la contamination de deux de ses employés : ses offices religieux et l’ensemble de ses activités paroissiales ont été suspendus pour les deux prochaines semaines, au moins.

La Mosquée de Putraya est une source d’enchantement pour les touristes

En Malaisie, la somptueuse Mosquée en granit rose de Putrajaya très prisée des touristes, imitée par la Mosquée du territoire fédéral, ont fermé temporairement leurs portes aux visiteurs étrangers depuis le 26 janvier, et uniquement à eux. Sans céder à la psychose, l’inquiétude est toutefois montée d’un cran à l’annonce de quatre cas confirmés de contamination à Johor, toutes les personnes atteintes s’avérant être chinoises. Les fidèles, en revanche, ne trouveront pas portes closes et pourront continuer d’accomplir leur devoir religieux, en respectant scrupuleusement les consignes de sécurité et d’hygiène.

 

Publicité
Publicité

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Bernie Sanders n’assistera pas au dîner du CRIF américain !

Décès de l’ ex-président égyptien Hosni Moubarak