in

Colère au Koweït après la découverte de produits israéliens en vente sur les marchés locaux

La colère s’exprime au Koweit après la découverte de produits alimentaires israéliens importés par les Émirats arabes unis (EAU) et vendus sur les marchés locaux.

Des militants koweïtiens ont fait circuler sur les réseaux sociaux une photo du houmous de fabrication israélienne vendu dans certaines coopératives koweïtiennes, après avoir été importé des Émirats arabes unis. On peut également lire sur internet une lettre adressée par une société coopérative à la Fédération des sociétés coopératives du Koweït, se plaignant de l’arrivée des produits israéliens et exigeant leur retrait des marchés locaux.

En septembre dernier, comme on sait, les Émirats arabes unis et Bahreïn ont signé des accords de normalisation avec Israël, mais le Koweït a rejeté à l’unanimité une telle démarche.

Publicité
Publicité
Publicité

En novembre, le Ministère koweïtien du commerce et de l’industrie a fermé huit magasins après avoir reçu une plainte d’un consommateur indiquant qu’une entreprise locale vendait des produits fabriqués en Israël et a renvoyé l’affaire au parquet. Quelques jours plus tard, un éminent universitaire koweïtien Tareq Al-Suwaidan a appelé au boycott des entreprises arabes qui collaborent avec l’occupation israélienne, lors d’un séminaire organisé par le groupe anti-normalisation des EAU.

EuroPalestine

Middle East Monitor 

Publicité
Publicité
Publicité

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. L’Algérien ne travaille pas pour un salaire de misere Madame.
    Et puis souvenez de 1975 alors la mémoire vous reviens ou tout comme les autres vous parlez pour ne rien dire en insulté mes compatriotes de fainéants.
    Vive l’Algerie les traites au poteau.

  2. Pourquoi « certains se contentent de peu » ?
    Les algériens ne crèvent pas de faim que je sache !
    S’il y a 780 000 clandestins marocains en Algérie, c’est tout simplement parce que les algériens ne veulent pas bosser ! Puisqu’ils ne veulent pas retrousser leurs manches, qu’ils laissent les autres travailler même si ce sont des clandestins.

  3. Heureusement aucune marchandise rentre du Maroc en Algerie du moins de l’alimentaire.
    Sinon toujours envahie de clandestins marocains qui cherche un travaille.
    Pour eux l’Algerie c’est l’Eldorado comme quoi certain se contente du peu .
    Il y a exactement 780.000 marocains en Algérie chiffre officiel.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

L’éternel débat avant le Ramadan: observation visuelle de la nouvelle lune ou calculs astronomiques?

Blacklisté par France Inter, France Culture & Le Monde