Nouveau

  • in

    Lettre au maire de Cannes

    Cannes, le 25 Août 2016 J’amuse… (NDLR : une référence pleine d’ironie au célèbre “J’accuse” de Zola) Monsieur le maire, Cela ne pourrait pas atteindre le niveau littéraire d’Emile Zola, mais le tutoiement qui va t’accompagner tout au long de cette lettre n’est pas une faute, j’ai toujours réservé le vouvoiement aux gens que je respecte ! J’ai assisté hier, sur l’une des plages de Cannes, à une scène déjà vécue dans les livres d’histoire, une histoire douloureuse datant de la deuxième guerre mondiale, où il y avait des endroits interdits aux Juifs et aux chiens. More

En voir plus
Congratulations. You've reached the end of the internet.