in ,

Allemagne : l’appel à la prière retentira à Cologne, tous les vendredis

Solidement ancrée dans la vie quotidienne du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, au cœur de Cologne où, du haut de sa majestueuse cathédrale gothique, plusieurs siècles contemplent les croyants de toutes obédiences, la plus grande mosquée d’Europe se dresse fièrement dans le paysage.

Quatre ans après son inauguration officielle, en présence de l’homme fort d’Ankara, Recep Tayyip Erdogan, qu’il semble loin le temps de la controverse stérile et des atermoiements contreproductifs… Une heure nouvelle a sonné, celle de faire retentir l’Adhan, chaque vendredi, depuis ses deux élégants minarets aiguisés de 55 mètres qui pointent vers le ciel, surplombant l’emblématique pont métallique Hohenzollern.

Publicité
Publicité
Publicité

Sensible aux requêtes émises dans ce sens par les principales ONG turques basées à Cologne, dont l’Union turco-islamique auprès de la Direction des Affaires religieuses (DITIB), Milli Gorus (IGMG) et l’Union islamique turco-européenne (ATİB), la maire Henriette Reker a tranché en leur faveur, dans le cadre d’un projet pilote d’une durée de deux ans.

C’est à la lumière de la liberté de religion garantie par la Constitution allemande que l’édile a éclairé une décision forte, ayant déjà fait date. Une décision éminemment courageuse prise par une Bourgmestre animée par des convictions que rien n’ébranle, pas même les coups de couteau que lui asséna violemment sur un marché, le , un Allemand farouchement opposé à l’arrivée de réfugiés. Elle fut grièvement blessée au ventre et à la gorge.

« Il faut y voir un signe d’acceptation mutuelle de la religion », a-t-elle déclaré, en affichant une foi inébranlable en l’esprit de tolérance de ses administrés, avant d’ajouter : « Nos concitoyens musulmans font partie intégrante de notre ville. Le son de l’appel à la prière en plus des cloches des églises de notre ville montre que la diversité est valorisée à Cologne et que cette diversité se vit ici ».

Publicité
Publicité
Publicité
La maire de Cologne, Henriette Reker

Pour le plus grand bonheur des musulmans de Cologne, l’appel à la prière résonnera désormais dans toute la ville, lors de la grande prière collective du vendredi, la Salat Al-Jumu’a. Il reste à espérer que ses modulations nuancées qui enchantent bien des oreilles, dont celles de nombreux non musulmans, couvriront définitivement le bruit de la vaine polémique, de l’autre côté du Rhin.

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Juste une mélopée (courte ?) le vendredi, pourquoi pas, mais attention au principe du “doigt dans l’engrenage” ! Je me méfie du zèle de certains musulmans,
    Je fais partie d’un monde religieux minoritaire en France (protestant), qui ne se manifeste jamais de façon publique (et sonore) : ça ne l’empêche pas d’exister… et de vivre à notre époque dans la tranquilité. Prenez-en plutôt exemple !

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Le Mawlid ennabawi, célébration sociale ancrée dans la Umma

Arabie saoudite : avec humour et gravité, une Kényane raconte “l’esclavage moderne” des domestiques