L’arrogance de l’ambassadeur de France en Tunisie

Nommé récemment par Sarkozy, l’ambassadeur de France Boris Boillon s’est fait remarquer par un comportem

dimanche 20 février 2011

Nommé récemment par Sarkozy, l’ambassadeur de France Boris Boillon s’est fait remarquer par un comportement arrogant et méprisant, qualifiant de "débiles" les questions de journaliste tunisiens, qui ont eu le tort de lui rappeler l’épisode de l’excursion tunisienne de Michèle Alliot-Marie, en plein soulèvement du peuple contre le dictateur Ben Ali. Belle entrée en matière de ce nouveau poulain suffisant de l’écurie élyséenne, dont l’attitude témoigne de sa perception condescendante des tunisiens !

Boris Boillon n’a pas encore saisi que la Tunisie a totalement changé d’époque, fâcheux pour le diplomate du renouveau. La diplomatie française n’est manifestement pas allée au bout du ridicule, elle en a encore sous le pied...

Les Tunisiens sont désormais un peuple libre qui s’est débarrassé d’une dictature, soutenue durant 23 années par le Quai d’Orsay, un ministère dans lequel officie ce diplomate présomptueux, habitué certainement à rencontrer des officiels arabes serviles aux ordres de régimes tyranniques.

Les Tunisiens ont donc manifesté devant l’Ambassade de France pour exiger le départ de ce haut fonctionnaire qui a été contraint de formuler de plates excuses. Encore un magistral fiasco de la France en Tunisie !

Une belle leçon du peuple tunisien, lequel vient d’enseigner à ce Boris Boillon les règles élémentaires de la bienséance diplomatique que ce bureaucrate semble ignorer du haut de son outrecuidance. Ce dernier devrait s’essayer définitivement à la modestie et à la discrétion, en mesurant combien la France s’est discréditée dans ce pays.

Publicité

commentaires