Quelques passages du Coran concernant les épreuves et les difficultés

Dieu n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. Elle s

par

mercredi 27 février 2002

Quelques passages du Coran concernant les épreuves et les difficultés

Dieu n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. Elle sera récompensée du bien qu’elle aura fait, punie du mal qu’elle aura fait. Seigneur, ne nous châtie pas s’il nous arrive d’oublier ou de commettre une erreur. Seigneur ! Ne nous charge pas d’un fardeau lourd comme Tu as chargé ceux qui vécurent avant nous. Seigneur ! Ne nous impose pas ce que nous ne pouvons supporter, efface nos fautes, pardonne-nous et fais nous miséricorde. Tu es Notre Maître, accorde-nous donc la victoire sur les peuples infidèles.

Sourate 2, 286

 

Tout bien qui t’atteint vient de Dieu, et tout mal qui t’atteint vient de toi- même. Et Nous t’avons envoyé aux gens comme Messager. Et Dieu suffit comme témoin.

Sourate 4, 79

 

En vérité, Dieu n’est point injuste à l’égard des gens, mais ce sont les gens qui font du tord à eux-mêmes.

Sourate 10, 44

 

excepté Iblis qui refusa d’être avec les prosternés.Alors [Dieu] dit : "Ô Iblis, pourquoi n’es-tu pas au nombre des prosternés ?"Il dit : "Je ne puis me prosterner devant un homme que Tu as créé d’argile crissante, extraite d’une boue malléable".- Et [Dieu] dit : "Sors de là [du Paradis], car te voilà banni !Et malédiction sur toi, jusqu’au Jour de la rétribution !"- Il dit : "Ô mon Seigneur, donne-moi donc un délai jusqu’au jour où ils (les gens) seront ressuscités".[Dieu] dit : tu es de ceux à qui ce délai est accordé,jusqu’au jour de l’instant connu" [de Dieu].- Il dit : "Ô mon Seigneur, parce que Tu m’as induit en erreur, eh bien je leur enjoliverai la vie sur terre et les égarerai tous,

Sourate 15, 32 - 40

 

Et si Nous faisons goûter à l’homme une grâce de Notre part, et qu’ensuite Nous la lui arrachons, le voilà désespéré et ingrat.Et si Nous lui faisons goûter le bonheur, après qu’un malheur l’ait touché, il dira : "Les maux se sont éloignés de moi", et le voilà qui exulte, plein de gloriole.sauf ceux qui sont endurants et font de bonnes oeuvres. Ceux-là obtiendront pardon et une grosse récompense.

Sourate 11, 9 - 11

 

Est-ce que les gens pensent qu’on les laissera dire : "Nous croyons !" sans les éprouver ?Certes, Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux ; [Ainsi] Dieu connaît ceux qui disent la vérité et ceux qui mentent.Ou bien ceux qui commettent des méfaits, comptent-ils pouvoir Nous échapper ? Comme leur jugement est mauvais !Celui qui espère rencontrer Dieu, le terme fixé par Dieu va certainement venir. Et c’est Lui l’Audient, l’Omniscient.

Sourate 29, 2 - 5

 

L’homme ne se lasse pas d’implorer le bien. Si le mal le touche, le voilà désespéré, désemparé.Et si nous lui faisons goûter une miséricorde de Notre part, après qu’une détresse l’ait touché, il dit certainement : "Cela m’est dû ! Et je ne pense pas que l’Heure se lèvera [un jour]. Et si je suis ramené vers mon Seigneur, je trouverai, près de Lui, la plus belle part". Nous informerons ceux qui ont mécru de ce qu’ils ont fait et Nous leur ferons sûrement goûter à un dur châtiment.Quand Nous comblons de bienfaits l’homme, il s’esquive et s’éloigne. Et quand un malheur le touche, il se livre alors à une longue prière.

Sourate 41, 49 - 51

 

Oui, l’homme a été créé instable [très inquiet] ;quand le malheur le touche, il est abattu ;et quand le bonheur le touche, il est refuseur.Sauf ceux qui pratiquent la Salatqui sont assidu à leurs Salats,et sur les bien desquels il y a un droit bien déterminé [la Zakat]pour le mendiant et le déshérité ;et qui déclarent véridique le Jour de la Rétribution,et ceux qui craignent le châtiment de leur Seigneurcar vraiment, il n’y a nulle assurance contre le châtiment de leur Seigneur ;et qui se maintiennent dans la chasteté

Sourate 70, 19 - 29

 

Quant à l’homme, lorsque son Seigneur l’éprouve en l’honorant et en le comblant de bienfaits, il dit : "Mon Seigneur m’a honoré".Mais par contre, quand Il l’éprouve en lui restreignant sa subsistance, il dit : "Mon Seigneur m’a avili".Mais non ! C’est vous plutòt, qui n’êtes pas généreux envers les orphelins ;qui ne vous incitez pas mutuellement à nourrir le pauvre,qui dévorez l’héritage avec une avidité vorace,et aimez les richesses d’un amour sans bornes.

Sourate 89, 15 - 20

Publicité

Auteur : Ismaël Amin

.

commentaires