Quelques passages du Coran concernant l'attachement au monde

Dis : "Si vos pères, vos enfants, vos frères, vos épouses, vos clans, les biens

par

mercredi 27 février 2002

Quelques passages du Coran concernant l'attachement au monde

Dis : "Si vos pères, vos enfants, vos frères, vos épouses, vos clans, les biens que vous gagnez, le négoce dont vous craignez le déclin et les demeures qui vous sont agréables, vous sont plus chers que Dieu, Son messager et la lutte dans le sentier de Dieu, alors attendez que Dieu fasse venir Son ordre. Et Dieu ne guide pas les gens pervers".

Sourate 9, 24

 

Ô vous qui croyez ! Qu’avez-vous ? Lorsque l’on vous a dit : "Elancez-vous dans le sentier de Dieu" ; vous vous êtes appesantis sur la terre. La vie présente vous agrée-t-elle plus que l’au-delà ? - Or, la jouissance de la vie présente ne sera que peu de chose, comparée à l’au-delà !

Sourate 9, 38

 

Cette vie d’ici-bas n’est pas qu’amusement et jeu. La Demeure de l’au- delà est assurément la vraie vie. S’ils savaient !

Sourate 29, 64

 

C’est [là] la promesse de Dieu. Dieu ne manque jamais à Sa promesse mais la plupart des gens ne savent pas.Ils connaissent un aspect de la vie présente, tandis qu’ils sont inattentifs à l’au-delà.N’ont-ils pas médité en eux-mêmes ? Dieu n’a créé les cieux et la terre et ce qui est entre eux, qu’à juste raison et pour un terme fixé. Beaucoup de gens cependant ne croient pas en la rencontre de leur Seigneur.N’ont-ils pas parcouru la terre pour voir ce qu’il est advenu de ceux qui ont vécu avant eux ? Ceux-là les surpassaient en puissance et avaient labouré et peuplé la terre bien plus qu’ils ne l’ont fait eux-mêmes. Leurs messagers leur vinrent avec des preuves évidentes. Ce n’est pas Dieu qui leur fît du tort ; mais ils se firent du tort à eux- mêmes.

Sourate 30, 6 - 9

 

Dis : "Voulez-vous que Nous vous apprenions lesquels sont les plus grands perdants, en oeuvres ?Ceux dont l’effort, dans la vie présente, s’est égaré, alors qu’ils s’imaginent faire le bien.Ceux-là qui ont nié les signes de leur Seigneur, ainsi que Sa rencontre. Leurs actions sont donc vaines". Nous ne leur assignerons pas de poids au Jour de la Résurrection.

Sourate 18, 103 - 105

 

Si les hommes ne devaient pas constituer une seule communauté (mécréante), Nous aurions certes pourvu les maisons de ceux qui ne croient pas au Tout Miséricordieux, de toits d’argent avec des escaliers pour y monter ;(Nous aurions pourvu) leurs maisons de portes et de divans où ils s’accouderaient,ainsi que des ornements. Et tout cela ne serait que jouissance temporaire de la vie d’ici-bas, alors que l’au-delà, auprès de ton Seigneur, est pour les pieux.

Sourate 43, 33 - 35

 

Sachez que la vie présente n’est que jeu, amusement, vaine parure, une course à l’orgueil entre vous et une rivalité dans l’acquisition des richesses et des enfants. Elle est en cela pareille à une pluie : la végétation qui en vient émerveille les cultivateurs, puis elle se fane et tu la vois donc jaunie ; ensuite elle devient des débris. Et dans l’au- delà, il y a un dur châtiment, et aussi pardon et agrément de Dieu. Et la vie présente n’est que jouissance trompeuse.

Sourate 57, 20

 

La course aux richesses vous distrait,jusqu’à ce que vous visitiez les tombes.Mais non ! Vous saurez bientòt !(Encore une fois) ! Vous saurez bientòt !Sûrement ! Si vous saviez de science certaine.Vous verrez, certes, la Fournaise.Puis, vous la verrez certes, avec l’oeil de certitude.Puis, assurément, vous serez interrogés, ce jour-là, sur les délices.

Sourate 102, 1 - 8

 

Réussit, certes, celui qui se purifie,et se rappelle le nom de son Seigneur, puis célèbre la Salat.Mais, vous préférez plutòt la vie présente,alors que l’au-delà est meilleur et plus durable.

Sourate 87, 14 - 17

 

Malheur à tout calomniateur diffamateur,qui amasse une fortune et la compte,pensant que sa fortune l’immortalisera.Mais non ! Il sera certes, jeté dans la Hutamah.Et qui te dira ce qu’est la Hutamah ?Le Feu attisé de Dieuqui monte jusqu’aux coeurs.Il se refermera sur eux,en colonnes (de flammes) étendues.

Sourate 104, 1 - 9

Publicité

Auteur : Ismaël Amin

.

commentaires