Dimanche 21 December 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

"Indigènes" : un beau succès et quelques raccourcis

31 octobre 2006 par Belkacem Recham

Le retentissement médiatique et le succès du film "Indigènes" de Rachid Bouchareb traitant de la contribution des colonies françaises à la libération de la France est, certes, largement mérité. Il ne satisfait cependant pas l’historien, tant certaines réalités importantes sont occultées voire travesties.

Ne leur dites pas que je suis français, ils me croient arabe

30 octobre 2006 par Mourad Ghazli

Alors que dans les stades des cinq continents,
adversaires, supporteurs et coéquipiers m’ont toujours
considéré comme un Français, en politique
j’ai dû montrer patte « beur ». Au RPR, puis à
l’UMP, on m’assignait une tâche ethnique : je
devais faire l’Arabe de service pour racoler mes
semblables afin qu’ils adhèrent au mouvement
gaulliste.

24 commentaire(s)

« Attaquons ! attaquons !... comme la lune »

25 octobre 2006 par Jean-Michel Cros

L’Assemblée Nationale vient une fois de plus de s’illustrer en votant,
le 12 octobre, une loi portant « reconnaissance du génocide arménien
 ». S’est illustrée, car cette loi se place dans la droite ligne de
celle votée précédemment pour vanter les bienfaits de la colonisation
 : la tentation de dire l’histoire, à défaut de dire le droit et,
surtout,à défaut de le faire appliquer, restera sans doute la
caractéristique majeure de cette législature.

25 commentaire(s)

La voix des uns et la voix... des uns

24 octobre 2006 par François Burgat

Le 18 septembre 2006, les portes parisiennes de l’Unesco se sont fermées devant Nadia Yassine, porte-parole de l’un des courants de l’opposition islamiste marocaine. Les contorsions rhétoriques de l’organisation internationale lui ont interdit l’accès à un colloque qui n’avait vocation à émettre aucune "fatwa". Cette rencontre particulièrement plurielle et remarquablement féminine entendait ouvrir le débat sur l’existence possible d’itinéraires « musulmans » vers le féminisme. Terrible symbole que ce veto anticipé, au cœur de la ville « des Lumières », de l’organisation de ces nations dites unies… « pour la science et la culture » !

29 commentaire(s)

Destruction de la Palestine : ne nous habituons pas à l’intolérable

24 octobre 2006

L’Autorité Palestinienne apparaît de plus en plus comme une fiction manipulée par Israël en tant que de besoin. Mahmoud Abbas ne pouvait se prévaloir d’aucun acquis lors des élections palestiniennes : le vote en faveur du Hamas est alors apparu pour ce qu’il est, un vote de résistance. Et c’est bien cela que l’Union Européenne ne pardonne pas aux Palestiniens. Sa manœuvre est claire : provoquer des incidents conduisant à la remise en cause du gouvernement issu des dernières élections.

A propos du film « Indigènes »

23 octobre 2006 par Akram Belkaïd

En fin de compte, je pense que ce qui n’a pas plu aux Algériens dans le film de Bouchareb c’est qu’en réalité, ils en sont absents. Jamel Debbouze joue bien le rôle d’un Algérien mais il s’exprime en marocain avec un accent introuvable en Algérie y compris aux confins de la frontière ouest. Le caporal Abdelkader, s’exprime en Tunisien, et, malgré tous ses efforts, Roschdy Zem (Messaoud), n’arrive pas à masquer son accent marocain. De fait, dans tout le film, il n’y a pratiquement aucune expression typiquement algérienne. Détails futiles me direz-vous ?

39 commentaire(s)

Vers un calendrier islamique universel

22 octobre 2006 par Dr. Mohamed Nekili

Sur le plan juridique, d’après le Conseil de Fiqh d’Amérique du Nord, présidé par le Dr. Taha Jaber al-Alawani, ancien diplômé de l’Université d’Al-Azhar, dans une fetwa rendue publique le 28 aout 2006, le calcul et l’observation sont deux méthodes tout aussi valables l’une que l’autre. En effet, de plus en plus de juristes musulmans contemporains proposent le recours au calcul scientifique, non seulement pour éliminer les fausses observations mais aussi pour déterminer les mois lunaires par le calcul, en raison du niveau de précision inégalé, atteint, aujourd’hui, par la science.

24 commentaire(s)

Quels sont les critères du CFCM pour l’Aid 2006 ?

22 octobre 2006

Nous venons d’apprendre que le jour de l’Aïd El Fitr avait été fixé en France au 23 octobre 2006 par le « Conseil français du culte musulman (CFCM) » dont nous ne connaissons ni les méthodes de calcul, ni les modalités d’observation, ni aucun autre critère de décision.

48 commentaire(s)

La date de l’Aïd El Fitr a été fixée au lundi 23 octobre 2006

22 octobre 2006

Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Dalil Boubakeur vient de communiquer la date de l’Aïd El Fitr qui a été fixée au lundi 23 octobre 2006.

Nous vous présentons à cette occasion tous nos voeux

Aidkoum Moubarak !

L’égalité d’abord !

19 octobre 2006 par Collectif "L’égalité d’abord !"

La démocratie n’est pas un supplice à infliger aux minorités
Depuis maintenant plus d’un quart de siècle, les campagnes électorales deviennent un autel sur lequel sont sacrifiés à chaque fois des boucs émissaires pour purger une République qui ne saurait, nous dit-on, s’accommoder de la richesse des singularités et du respect des diversités.

Un racisme post-colonial, Extrait du livre collectif Culture post-coloniale

19 octobre 2006 par Saïd Bouamama

À la question « Peut-on parler d’un racisme post-colonial ? », nous répondons par une autre question : Comment peut-on ne pas en parler ? Comment peut-on parler des formes contemporaines du racisme sans évoquer deux de ses principales généalogies : les systèmes esclavagiste et colonial ? Comment peut-on nier qu’existe aujourd’hui un profond racisme qui trouve son fondement dans des institutions, des pratiques, des discours et des représentations qui se sont élaborées dans le cadre de l’empire colonial français ?

Tariq Ramadan : « La vie du Prophète est une bonne introduction à l’islam »

18 octobre 2006 par Ian Hamel

L’islam est de plus en plus souvent présenté en Europe comme une religion guerrière. Et sa figure centrale, Muhammad, comme un combattant, n’hésitant pas à occire ses ennemis au nom de la « guerre sainte ». Même Benoît XVI, dans son discours de Ratisbonne, semble penser que les textes de la période médinoise (quand le Prophète est au pouvoir), jugés « belliqueux », ont pris le pas sur les versets d’avant l’exil, considérés, eux, comme « pacifistes ».

31 commentaire(s)

Le cinéma et le Temps : revoir Indigènes

16 octobre 2006 par Fatiha Dahmani

(...) Le film de Rachid Bouchareb fait lui aussi événement sur la question de l’Histoire et de l’Oubli.L’hétérogénéité de ces différents événements, leur registre d’énonciation propre, leur chronologie, ne doivent pas masquer la profonde logique qui les relie : ils portent tous sur la question du temps.Un temps spécifique, particulier, singulier et violent : le temps dénié.Aussi, faut-il prendre la mesure d’un film comme Indigènes loin des publicités tapageuses, des critiques ou des louanges qui ont en occulté la nature et la portée, et le revoir à l’aune de cette catégorie.

45 ème anniversaire des crimes du 17 octobre 1961 : l’oubli et la mémoire

15 octobre 2006

Les événements du 17 octobre 1961 ont longtemps été frappés d’un oubli presque entier. Longtemps, nul ne semblait savoir qu’avait eu lieu en 1961 une manifestation de masse d’Algériens à Paris, ni qu’elle avait été réprimée avec une extrême violence. Il importe de déterminer les raisons de cet oubli, mais aussi de comprendre comment il a pu être, depuis les années 1980, progressivement et partiellement dissipé.

Quelques repères pour l’histoire du soufisme

12 octobre 2006

Le terme sûfî ne figure pas dans les sources scripturaires (Coran, Hadîth). La raison nous en est donnée par un maître du XIe siècle du vivant du Prophète et de ses Compagnons, « le soufisme était une réalité sans nom alors qu’il est maintenant un nom sans réalité », affirmait-il. C’est lorsque la lumière de la prophétie s’est éloignée que les saints musulmans, héritiers des prophètes, ont dû jouer un rôle de guide de plus en plus apparent dans la société.

Robert Redeker : une autre mauvaise blague française

12 octobre 2006 par Farid Laroussi

En s’avançant de la sorte, à découvert, monsieur Redeker montre qu’il est ignorant de son ignorance sur un sujet que pourtant il aime remâcher ad nauseam, à savoir l’Islam. Il confond, en effet, l’opinion et la vérité, ce qui est gênant pour un professeur de philosophie. Le mensonge, la provocation, et la manipulation battent en brèche l’argument de la liberté car sans responsabilité on est seulement contraints à la comédie de la liberté.

Le Pen à Valmy : réflexions sur la récupération d’un symbole

12 octobre 2006 par Marc-Antoine Coppo

Le système mis en place par la troisième République ne s’est pas contenté de « lettrer » un pays et de soustraire les jeunes consciences à la férule du catholicisme. Sur le plan idéologique, il a habilement construit un omniprésent discours scolaire de légitimation de la colonisation/expansion « à la française » : un véritable récit fictionnel n’ayant qu’un lointain rapport avec l’histoire mais qui, en magnifiant les conquêtes de nos armées, flattait le sentiment de supériorité nationale des petits Français, tout en prenant bien soin de lui donner une coloration universaliste.

Une rencontre, une introduction vivante à l’islam

11 octobre 2006 par Tariq Ramadan

L’idée initiale de ce *livre est donc de s’immerger au cœur de la vie du Prophète et d’en extraire d’abord les enseignements spirituels atemporels. En effet, de sa naissance à sa mort, sa vie est traversée d’événements, de situations et de propos qui nous renvoient à l’édification spirituelle la plus profonde. L’adhésion de la foi, le dialogue avec Dieu, l’observation de la Nature, le doute de soi, la paix intérieure, les signes et les épreuves, etc. sont autant de thèmes qui nous parlent et nous rappellent qu’au fond rien n’a changé. La biographie du Messager nous renvoie aux questions existentielles premières et éternelles : sa vie, en cela, est une initiation.

12 commentaire(s)

Les employés musulmans et l’aéroport Charles de Gaulle

11 octobre 2006 par le CCIF

Le CCIF a été informé que la préfecture de Seine - Saint - Denis, qui est en charge de la sécurité de l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, avait adressé des courriers à de nombreux employés de confession musulmane travaillant sur la plate-forme aéroportuaire. Ces courriers spécifiaient que selon les informations détenues, ils avaient "une attitude pouvant mettre en cause la sûreté de l’Etat", ou " une attitude pouvant mettre en cause la sûreté aéroportuaire".

L’islam, le Pape et le dialogue des cultures

9 octobre 2006 par Abd-al-Haqq Ismaïl Guiderdoni

Les savants de la civilisation arabo-musulmane, juifs, chrétiens et musulmans, ont récupéré la philosophie et la science grecques, et les ont développées, avec une liberté et une créativité dont les spécialistes commencent tout juste à retracer l’histoire. Enfin l’islam contient, avec le soufisme, une tradition mystique et métaphysique puissante et vivante, dans laquelle la question de l’ordre du monde et de son sens se trouve explorable, non seulement de façon théorique, mais aussi par l’expérience vécue.

Le pape serait d’un apport considérable à la paix des peuples s’il pouvait faire un signe clair, encourageant la rencontre de l’Islam et de l’Europe.

4 octobre 2006

Nous arrivons, avec ce cinquième entretien, au terme de la réflexion que nous avons menée avec Rochdy Alili, en suivant précisément le texte du discours prononcé par le pape Benoit XVI le 12 septembre 2006, à Ratisbonne. Nous espérons que cette analyse aura pu constituer une réaction musulmane raisonnée à une telle prise de position et contribuer à la poursuite d’un véritable dialogue.

Sauvez Politis !

4 octobre 2006

Politis risque de disparaître : placé en dépôt de bilan depuis le 8 août, votre hebdomadaire doit aujourd’hui faire face à une situation d’urgence pour assurer sa survie. Après le retrait inattendu -la veille de l’audience- du seul repreneur pressenti, le personnel, grâce à l’association Les Amis de Politis, a décidé de sauver son journal en devenant son propre patron : une souscription auprès de ses lecteurs est donc lancée afin de réunir la somme d’un million d’euros dans le mois qui vient.

N’est pas Salman Rushdie qui veut

3 octobre 2006 par Jean-Michel Cros

J’entends de là hurler les bonnes âmes indignées : « Alors on ne peut RIEN dire sur l’islam ! » Qui na pas déjà entendu cela ? Cette exclamation est pour le moins étrange, car en fait on peut TOUT dire sur l’islam, et surtout des sornettes : reprenons les livres que j’ai critiqués sur ce site, ajoutons ceux d’Oriana FALACCI, les nombreux articles de la presse écrite ou les reportages de la presse audio-visuelle… Le pire est toujours dit, répété, encore et encore. « On ne peut rien dire… » signifie en réalité qu’il est scandaleux aux yeux de certains que ceux dont on parle puissent s’indigner de ce que l’on dit d’eux et nous le faire savoir, sortant de la posture de l’indigène à qui l’on demande de savoir tout juste assez de français pour dire de temps en temps : « oui, mon bon maître ! »

38 commentaire(s)

A propos de l’affaire Redeker

3 octobre 2006 par la Fédération nationale de la Libre Pensée

Faire de Robert Redeker le nouveau « Salman Rusdhie » est donc totalement abusif. De même, l’argument du genre « Si on ne réagit pas maintenant, il ne faudra pas se plaindre quand il sera trop tard » en instrumentalisant, au passage, Munich et Hitler, est un argument qui ne vaut plus rien, tellement il a été utilisé à mauvais escient en Yougoslavie, en Irak, en Iran au compte de la politique des USA. En matière financière, nous pourrions dire qu’il est totalement démonétisé.