Mercredi 17 September 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Débat

Réponse à Alexandre Adler

29 octobre 2003 par Tariq Ramadan

Monsieur Alexandre Adler a publié une Tribune dans Le Figaro intitulée « Epître à Tarik Ramadan ». Tariq Ramadan lui a répondu avec le texte ci-dessous que Le Figaro (au sein duquel Adler est juge et partie) a finalement refusé de publier. On n’y trouve pourtant ni propos malveillants, ni insultes, ni accusations ; simplement une analyse de fond qui prouve combien Adler fait dans l’approximation et les contrevérités. Une incompétence grave chez un journaliste-historien au statut usurpé.

0 commentaire(s)

Réponse à Bernard-Henri Lévy

15 octobre 2003 par Tariq Ramadan

La réponse de Bernard-Henri Lévy à mon article est surprenante par sa violence et ses excès et, au demeurant, elle vient confirmer le sens même de mon propos. Sans prendre la peine de discuter mes thèses, on me renvoie un jugement définitif : je suis antisémite, la cause est entendue et tous mes amis altermondialistes sont sommés de « prendre (leurs) distances ».

0 commentaire(s)

Revue de presse

10 octobre 2003

Le texte "Critique des (nouveaux) intellectuels communautaire" de Tariq Ramadan a été publié le 3 octobre sur le site www.oumma.com

0 commentaire(s)

Derrière la « nouvelle question d’Orient », une certaine idée de l’Europe (partie 2 et fin)

6 octobre 2003 par Vincent Geisser

La "question méditerranéenne", aussi instrumentale soit-elle, est devenue l’objet de toutes sortes d’investigation dans les champs économique, politique et culturel, y compris les sciences sociales, où elle est à l’origine d’un nombre croissant de colloques et de travaux : "contrastant avec la discrétion des actes officiels qui contribuent à déterminer les identités et à tracer la démarcation entre l’Europe et les autres dans cette région, les discours sur la relation méditerranéenne sont en revanche très prolixe"

0 commentaire(s)

Futurs du Monde Islamique : nécessités, réalités et horizons (partie 2 et fin)

28 juillet 2003 par Mahdi Elmandjra

Le monde musulman représente plus du 1/5 de la population de la planète et du 1/3 de celle du Tiers-Monde. Sur le plan mondial, le monde musulman est le plus pauvre, le moins analphabétisé, le plus dépendant sur le plan alimentaire, dont le taux d’espérance de vie est le plus bas, qui investit le moins dans la recherche scientifique, qui publie le moins de livres par tête d’habitant, qui lit le moins, dont la créativité est une des plus faible, dont l’innovation est presque inéxistante, où la participation de la population est plus réduite, où l’abus des libertés publiques et des droits de l’homme est des plus flagrants, où la femme dispose de moins de liberté, où la corruption est la plus répandue, qui subit le plus de pertes humaines à cause de conflits internes car il est le plus divisé, qui souffre le plus des inégalités des rapports Nord-Sud, et qui fait face à la plus grande campagne organisée par les médias occidentaux contre ses valeurs culturelles et spirituelles. C’est aussi celui qui achète le plus d’armes par tête d’habitant et en même temps celui dont les dépôts à l’étranger son supérieurs à sa dette internationale. Voici toute une réalité crue qui devrait donner à réfléchir et à se préoccuper de l’avenir.

0 commentaire(s)

Le CFCM, La France et ses musulmans

19 juin 2003 par Youcef Mammeri 0 commentaire(s)

La France n’est pas une République laïque

5 mars 2003 par Luis-Nourredine PITA

La laïcité résulte philosophiquement d’une nécessité placée sous le signe de la tolérance qui contient un principe intellectuel et un principe moral.
Le principe intellectuel fonde la libre diversité des opinions et des croyances qui est selon l’expression de Voltaire de « droit naturel » et de « droit humain ».
Si l’on examine l’histoire de France depuis 1789, il faut bien reconnaître que les révolutionnaires les plus hostiles envers « la religion » cherchèrent plus une émancipation à l’égard du clergé catholique qu’une privatisation de la sphère religieuse.

0 commentaire(s)

L’extrémisme est contre l’Islam (partie 1)

15 janvier 2003 par Bakary Sambe

Aujourd’hui, sur de simples divergences concernant les éléments du dogme, certains musulmans s’arrogent le droit d’« excommunier » d’autres musulmans pour les qualifier d’Ahl al-bid’a wa-l-kufr (les gens de l’innovation blâmable et de la mécréance) ! Un tel comportement, est de plus en plus fréquent dans nos pays, où émerge une nouvelle génération confrontée à d’autres expériences islamiques.

0 commentaire(s)

Interprétabilité/interprétation du Coran (partie1)

20 octobre 2002 par Asma Barlas

Mon exposé, intitulé « De l’interprétation et de l’idiosyncrasie (du Coran) » traitera tant de la manière dont la plupart des gens, aux Etats-Unis, perçoivent l’Islam, que de celle dont l’Islam en général - et en particulier, son texte sacré fondateur, le Coran - traite du concept de « jihad ».
Etant donné qu’on ne m’a demandé de parler de l’Islam que deux ou trois fois, en dix ans d’enseignement au Collège Ithaca, il est pour moi évident que le nouvel intérêt qu’on lui porte ne résulte pas de quelque évolution positive, mais bien du désir qu’ont les gens de trouver une explication aux attentats perpétrés contre les Etats-Unis par, avance-t-on, un groupe de Musulmans ; événement qui les a laissés dans un état de choc, angoissés et en colère.
Le « hic », en la matière, c’est que se pencher sur le seul Islam ne peut apporter la réponse, ou la conclusion, auxquelles ces gens aspirent.

0 commentaire(s)

La force du lien (partie 2/2)

5 septembre 2002 par Luis-Nourredine PITA

Une déficience conceptuelle inhérente à toute communauté humaine tend à annihiler l’homme « individu » ou l’homme par lui-même au détriment du monde dans lequel il vit. Ce que j’appelle le transfert subi par l’histoire du « moi » au « nous ». Cette attitude comporte un danger car elle véhicule une unité globalisante peu respectueuse des différences. Comment percevoir les distinctions inter-communautaires dans la mesure où nous ne voyons pas les particularismes de l’univers au sein duquel nous évoluons.

0 commentaire(s)

Tous antisémites ? (partie 2/2)

29 mars 2002 par Fatiha K

Contrastant singulièrement avec cette surenchère médiatique, les agressions commises à l’encontre de jeunes issus de la communauté musulmane par des radicaux sionistes bénéficient elles d’une couverture médiatique bien plus modeste. Ainsi, peu de médias ont rendu compte des activités dangereuses du mouvement Kahana France ou des Bétar/Tagar pourtant très actifs.

0 commentaire(s)

Tous antisémites ? (partie 1/2)

27 mars 2002 par Fatiha K

Antisémitisme. Le mot est lâché. Depuis quelques mois, les journaux français, magazines ou revues d’informations multiplient les gros titres aux accents catastrophistes qui tous font état d’une actualité proprement inadmissible : notre pays serait le théâtre d’un nombre sans cesse croissant de violences antisémites. Une situation d’autant plus scandaleuse que ces faits bénéficieraient de surcroît d’une singulière mansuétude de la part d’autorités judiciaires peu promptes à les réprimer comme il se doit.
Les auteurs de ces violences n’ont pas tardé à être désignés par la vindicte médiatique : il s’agirait des « Maghrébins », des « islamistes », des « musulmans », des « Arabes » enfin ! Des dénominations différentes et interchangeables pour stigmatiser les mêmes personnes, comme pour mieux entretenir la confusion et alimenter les pires amalgames.

0 commentaire(s)

L’islam autorise-t-il la polygamie ?

26 février 2002 par Moustapha Elhalougi

L’étude contextuelle et grammaticale du verset coranique qui est le seul à évoquer la question de la polygamie peut nous aider à comprendre la position de l’islam face à ce problème social . L’islam autorise-t-il la polygamie ? La réponse nécessite tout d’abord la lecture non seulement du verset en question, mais aussi des versets précédents et suivants et même d’autres versets qui concernent le même sujet.

3 commentaire(s)

Un Pacte citoyen pour le culte musulman

12 décembre 2001 par Tariq Ramadan

Nous publions l’intervention de Tariq Ramadan qui s’exprime sur la consultation des musulmans de France initiée par le ministère de l’Intérieur. Une réflexion particulièrement intéressante qui émet des propositions constructives afin d’éviter un échec de la représentation des musulmans de France.

0 commentaire(s)

L’Islam est-il rebelle à la libre critique ?

9 avril 2001 par les revues Panoramiques / Islam de France

Nous vous présentons à travers l’éditorial de Saïd Branine et Hilal Michel Renard, le numéro co-rédigé par les deux revues Panoramiqes /Islam de France. Ce numéro commun constitue une première ! Onze croyants musulmans, réunis par la revue Islam de France, confrontent leur foi à « l’effroi » de onze agnostiques ou croyants critiques d’origine musulmane et autres réunis par la revue Panoramiques.

0 commentaire(s)

Le Coran revisité par la philologie : des manuscrits ’Satanique’ ? (Traduction : Courrier International)

20 décembre 2000 par Abul Taher du Quotidien Anglais "The Guardian"

L’intangibilité du texte coranique défendue par les musulmans orthodoxes est remise en question par les travaux d’un spécialiste allemand. Le Coran contiendrait des récits pré-islamiques ; la parole du Prophète aurait été réécrite.

0 commentaire(s)

Les deux Shoah(s)

3 novembre 2000 par Lahouari Addi

Il est difficile à un intellectuel arabe de parler de la Shoa dans les médias sans qu’il ne soit suspecté de vouloir la nier ou d’en amoindrir la dimension historique et morale. Mais est-on sûr que cette dimension n’ait pas déjà été amoindrie par ceux qui l’ont utilisée et qui l’utilisent encore comme un argument politique pour cacher le caractère oppresseur de l’Etat d’Israël créé sur la négation des droits nationaux du peule palestinien ? La question reste posée car il y a à l’évidence deux Shoa : la première, relative au crime contre l’humanité perpétré par les nazis contre des centaines de milliers de personnes à qui ils refusaient la qualité d’êtres humains, et la seconde érigée en mythe servant à couvrir l’oppression par des Palestiniens dont les enfants se font tuer à balles réelles par Tsahal.

0 commentaire(s)

Réponse du Dr Abdallah à l’article paru dans le grand quotidien Anglais ’The Guardian’

20 septembre 2000 par Dr. Abdallah Thomas Milcent

Suite au lancement de notre appel à réagir sereinement à l’article paru dans le grand quotidien anglais ’The Guardian’’, nous avons reçu la contribution de notre ami et collaborateur, le Docteur Abdallah que nous publions ici en guise de réponse. Nous attendons bien sûr d’autres réactions que nous ne manquerons pas de vous soumettre.

0 commentaire(s)

Quelle liberté de conscience ?

26 juin 2000 par Leïla Babès

La religion musulmane, deuxième confession en France par le nombre de ses fidèles, est peut-être en passe de surmonter l’éclatement qui nuisait à la normalisation de l’exercice de son culte dans le cadre des lois de la République. Le coup d’accélérateur a été fourni par Jean-Pierre Chevènement qui a lancé, en novembre 1999, une consultation officielle des principaux organismes islamiques en France. Il a soumis à ses interlocuteurs un texte qui ne pouvait « faire l’objet d’une négociation », mais qui a cependant été amendé et signé le 28 janvier dernier.

0 commentaire(s)

Peut-on qualifier le droit musulman de « coranique » ?

26 mai 2000 par Éric Chaumont

Chercher à répondre à la question qui donne son titre à cette brève étude ne relève pas d’un souci formel ou académique. Peu apparents, ses enjeux sont, je pense, importants à différents égards. A l’adresse, tout d’abord, du public occidental peu informé des réalités de l’islam qui, souvent, lit ou entend parler de la « loi coranique » ou du « droit coranique » dans les médias et parfois même dans des ouvrages de vulgarisation.
De telles expressions rendent-elles correctement compte des réalités qu’elles sont censées traduire ; ce qui, en l’occurrence, se dit sharî’a et fiqh en arabe ?À parler ainsi, n’introduit-on pas un facteur grave de mécompréhension de l’ordre légal musulman et de ses institutions ? C’est ce que je pense et que je tâcherai de montrer ici en rappelant quelques données élémentaires.

0 commentaire(s)

Intégration ou équarrissage ?

26 mai 2000 par Mohammed H. BENKHEIRA

Un discours de “gauche” ou “républicain” sur l’intégration des immigrés - maghrébins et africains en premier lieu -, est développé actuellement en France. Ce discours, qui se définit par son antagonisme avec l’idéologie d’extrême-droite, radicale ou non, s’appuie sur un argument simple mais fort : les musulmans en France s’intègrent, cela ne se voit pas, mais les enquêtes statistiques le montrent. Notre intention n’est pas de discuter l’argument en lui-même, mais quelques-uns des présupposés qu’il recouvre

0 commentaire(s)

Musulmans en ’terre infidèle’ ?

26 mai 1997 par Michel Hilal Renard

Prendre la mesure du fait musulman en France, c’est d’abord repousser deux options excessives : celle qui ferait des musulmans des infidèles à la République ; et son opposé, qui ferait des musulmans des infidèles... à l’islam. 

0 commentaire(s)

Un négationnisme respectable

2 juin 1996 par Pierre Tévanian

Ce qui est regrettable, et qui risque d’alimenter encore longtemps la « concurrence des victimes », c’est que la juste condamnation des propos de Dieudonné s’accompagne d’une sur-médiatisation [2] et d’une campagne outrancière faisant de Dieudonné « un Le Pen bis » [3] et l’« un des plus grands antisémites de France » [4], contrastant singulièrement avec le silence assourdissant qui a suivi, tant dans le monde associatif et politique que dans les grands médias, des propos d’un racisme et d’un négationnisme franc et massif : ceux qu’a tenus à la télévision, quelques semaines auparavant, un certain Max Gallo.

0 commentaire(s)