Usurpation : Utilisation de l’image de la Palestine dans une campagne publicitaire israélienne

Alors que le secteur touristique palestinien se développe et que nous continuons à travailler à la créatio

dimanche 18 avril 2010

Le tourisme a récemment augmenté en Palestine, revenant à des niveaux qui n’avaient plus été atteints depuis le début de la Seconde Intifada. Ces bons résultats ont été obtenus en dépit des nombreuses restrictions provoquées par l’occupation israélienne.

Nous encourageons bien sûr le tourisme en Palestine et la venue d’un nouveau public, dans un environnement unique au monde, où les touristes pourront admirer à la fois, l’Eglise de la nativité, l’Eglise du Saint Sépulcre, le Domme du rocher et la Mosquée Al-Aqsa, tout en goûtant à la merveilleuse cuisine arabe, à des paysages magnifiques, ou encore à l’hospitalité chaleureuse des Palestiniens.

Alors que le secteur touristique palestinien se développe et que nous continuons à travailler à la création de notre état, parallèlement, Israël s’approprie nos territoires et notre image, en particulier à Jérusalem.

Dans une récente campagne publicitaire destinée aux Britanniques, Israël n’a pas hésité à exploiter des images du Domme du Rocher et de la vieille ville de Jérusalem.

Nous rappelons que la vieille ville de Jérusalem est un territoire palestinien, et qu’elle sera la capitale de notre futur état. Par conséquent, et en accord avec le Droit international, Israël n’a pas le droit de s’approprier ces images, y compris, dans une campagne publicitaire.

Le Ministère du tourisme condamne cette nouvelle agression israélienne et le vol d’une image de notre territoire.

Le Ministre du tourisme, M. Khouloud Daibes, a demandé aux autorités britanniques de retirer ces affiches. Il espère que les autres pays en feront autant. Il s’est également adressé à l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair, qui est également le représentant du Quartet pour le Moyen-Orient, afin d’user de son influence pour mettre fin à cette campagne scandaleuse et provocatrice de la part d’Israël.

Le Ministre Daibes s’est dit déterminé à tout faire, y compris à faire appel à la Communauté internationale, pour exercer des pressions sur Israël qui viole, une fois de plus, ouvertement le Droit international.

Délégation Générale de Palestine en France

Publicité

commentaires