Une ’soif d’informations’ qui fait le succès des chaînes arabes et d’Internet

Nous publions un article paru dans le journal le Monde (éditions du 30 septembre 2001) qui évoque les réact

par

dimanche 30 septembre 2001

C’est l’heure du déjeuner. Mohamed, responsable de la salle de prière de Montconseil, est attablé en face de la télévision, branchée sur Al-Jazira. Dans le salon du pavillon familial, situé en bordure du quartier de Montconseil, à Corbeil-Essonnes (Essonne), la chaîne arabe privée par satellite rythme les repas, au gré des flashes et émissions spéciales sur les conséquences des attentats du 11 septembre. Considérée comme la ’CNN du monde arabe’ et la voix de l’antiaméricanisme (Le Monde du 29 septembre), la chaîne ouvre son journal de 13 heures sur l’Arabie saoudite, qui a rompu ses liens avec les talibans. Les informations se poursuivent par un sujet sur le refus de l’Afghanistan d’extrader Oussama Ben Laden. Un peu plus tard, au cours d’un débat particulièrement agité, un intervenant s’insurge contre la ’prétendue’démocratie américaine, qui veut qu’on livre un homme ’sans preuves’.

’Je fais plus confiance à Al-Jazira qu’aux chaînes françaises,explique Mohamed, vingt-trois ans. Je sais parfaitement que c’est pro-arabe mais ça fait un juste milieu par rapport à ce qu’on peut entendre en France.’ Comme Mohamed, beaucoup de jeunes musulmans d’origine arabe jugent les médias français pro-américains et éloignés de leur sensibilité. La plupart sont en quête d’une autre lecture des événements, qu’ils trouvent notamment sur les chaînes arabes, captées par beaucoup de familles grâce aux paraboles. Parmi les programmes des chaînes françaises, ce sont plutôt les émissions satiriques qui font écho au sentiment dominant chez les jeunes musulmans. ’’Les Guignols de l’info’, ils disent trop la vérité. Quand Stallone arrive en lâchant ’On a carte blanche pour tuer les bougnoules’, on a vraiment l’impression que c’est ça.’

’QUI SÈME L’INJUSTICE RÉCOLTE LA BARBARIE’

Dans le débat actuel, beaucoup estiment que les médias français véhiculent une mauvaise image de l’islam. ’Moi, si j’étais Français, je deviendrais raciste en regardant la télé et j’aurais peur des filles en foulard et des barbus’, lâche Tawfik, dans un mélange d’humour et d’indignation. Ce jeune homme de dix-sept ans, d’origine marocaine, habite le quartier du Val d’argent, à Argenteuil (Val-d’Oise). Pour lui, la différence entre chaînes françaises et arabes est simple : ’Les faits sont les mêmes mais la manière de dire, c’est pas la même.’

Certains se tournent vers Internet pour en en savoir plus. ’On sent qu’il y a une soif d’infos, on l’a ressentie tout de suite, constate Karim, animateur de l’espace multimédia à la salle polyvalente de Montconseil. Le jour même des attentats, tout le monde est venu se connecter.’ Parmi les adresses les plus fréquentées par les jeunes musulmans : www.oumma.com, ’le site de référence de l’islam francophone’. Sur la page d’accueil, les derniers articles sont tous consacrés au débat sur les attentats et à l’éventuelle riposte américaine. ’Celui qui sème l’injustice récolte la barbarie’, affirme l’un d’entre eux, en désignant la politique américaine sur la question palestinienne comme l’une des causes indirectes des attaques-suicides du 11 septembre. Un peu plus loin, un collectif d’associations de Marseille condamne les attentats, mais, face à ’l’hystérie médiatique’, dénonce les ’appels à la guerre et aux ripostes aveugles’. Un sentiment partagé par de nombreux jeunes musulmans, qui apprécient la liberté de parole offerte par la Toile, à l’image de Karim : ’Internet, c’est pas censuré comme la télé, et tout le monde peut y mettre sa version des faits.’

Publicité

Article issu du journal 'Le Monde', en ligne a l'adresse www.lemonde.fr

commentaires