Une goutte de sang déversé devant le siège du FN à la mémoire du sang versé par les musulmans morts pour la France !

Pour endiguer la goutte d’eau Le Pen qui fait déborder le vase républicain, Mourad Ghazli propose de déve

lundi 13 décembre 2010

Surenchère de trop, la dernière bravade ignominieuse de Marine Le Pen, toute bassement politicienne qu’elle soit, fait couler beaucoup d’encre, mais elle fait réagir également, avec l’indignation du cœur, à l’image de Mourad Ghazli, bien déterminé à ne pas laisser la banalisation de la haine l’emporter impunément.

Les amalgames infâmes dont a usé Marine Le Pen pour haranguer les militants dans le fief lyonnais de son grand rival, Bruno Gollnisch, méritent selon Mourad Ghazli, au-delà des mots, un acte fort qui prendra en défaut celle par qui le populisme fait feu de tout bois, en lui renvoyant l’hideux reflet de son extrémisme.

Mourad Ghazli, comme tant d’autres, peut se targuer d’appartenir à une lignée familiale qui a combattu pour la France, dont son grand père, qui fut grièvement blessé à Verdun lors de la guerre de 1914-18, et d’autres proches, enrôlés dans l’armée française, qui décédèrent dans les deux conflits mondiaux.

Ces anciens là étaient de nationalité française, de confession musulmane, et animés par un patriotisme sans faille qui leur a fait choisir la résistance sous le drapeau français, et non l’Occupation sous la botte des nazis…

Pour endiguer la goutte d’eau Le Pen qui fait déborder le vase républicain, Mourad Ghazli propose de déverser devant le siège du Front National une autre goutte, hautement symbolique, celle du sang, à la mémoire de tous les anciens, de tous ces frères d’armes disparus, qu’ils soient musulmans, catholiques, juifs, ou protestants, qui ont vaillamment versé leur sang pour la France.

Publicité

commentaires