Un parti islamique Suisse en réaction au vote anti-minarets ?

Fonder un parti qui ressemble aux musulmans de Suisse, telle est l’idée qui germe et prend forme dans l’e

lundi 7 décembre 2009

Fonder un parti qui ressemble aux musulmans de Suisse, telle est l’idée qui germe et prend forme dans l’esprit de Gasmi Slaheddine, président de la Ligue des Musulmans du Tessin, afin de pallier le recul alarmant d’une démocratie helvète sous l’emprise de la pire des propagandes nationalistes.

S’adressant aux 350 000 musulmans du paradis bancaire aux verts alpages dans les colonnes de l’hebdomadaire tessinois "Il Caffé", M. Slaheddine vient de lancer un vibrant appel à la mobilisation générale, depuis la ville de Lugano, où il a créé la ligue musulmane en 2005.

« L’heure est venue de défendre nos droits, les droits d’une minorité qui sont bafoués » clame-t-il, précisant que « Le peuple suisse a certes été trompé et a eu peur, mais cette votation a créé une rupture entre la Suisse et le monde musulman » .

Imaginé comme une formation politique refuge, mais également porteuse de revendications essentielles défendant les droits des citoyens suisses de confession musulmane, le président de la ligue du Tessin escompte un rassemblement de tous les acteurs musulmans locaux pour se regrouper dans un parti islamique.

Le vote sans appel contre les minarets donnera-t-il lieu à un sursaut politique des musulmans suisses au sein d’un parti à leurs couleurs, ou a contrario à un repli désenchanté loin des sphères de décision ? Seul l’avenir, pour l’heure obscurci par le voile opâque de la peur généralisée, le dira…

Publicité

commentaires