Un maire UMP de l’Isère condamné pour discrimination raciale

Pour avoir un peu trop tiré sur la corde de la préemption de biens immobiliers à des fins discriminatoires,

jeudi 17 juin 2010

Pour avoir un peu trop tiré sur la corde de la préemption de biens immobiliers à des fins discriminatoires, entre 1998 et 2003, Alain Tudiri, maire UMP de Pont-de-Chéruy, dans l’Isère, est rattrapé par ses abus de pouvoir réitérés, empreints d’un racisme anti-musulman caractérisé.

A force d’avoir joué avec le feu de sa toute-puissance locale, régnant en souverain sur un fief où les acquéreurs de biens immobiliers d’origine maghrébine et turque n’étaient pas les bienvenus, Alain Tudiri a été hier reconnu coupable de « discrimination raciale » par la cour d’appel de Grenoble, et condamné à cinq ans de privation de droits civiques, civils et de famille.

Passé dans le droit coutumier local, le fait du Prince explose aujourd’hui en pleine face de ce dernier, après plusieurs années de poursuites judiciaires par des particuliers soutenus par SOS Racisme, victimes du veto de l’édile qui avait empêché leur installation dans sa commune.

Un verdict tombé comme un couperet sur la tête d’un élu dont les jours sont comptés, puisque l’interdiction des droits civiques signifie sa démission immédiate, à moins qu’il ne choisisse le pourvoi en cassation, suspensif de la décision pénale.

Qualifiée « d’immense victoire pour la République » par le vice-président de SOS Racisme, et agrémentée de dommages et intérêts se chiffrant à 13.000 et à 3 .000 euros versés aux plaignants, et à 1.500 euros à SOS Racisme, selon le Figaro, cette condamnation est une double reconnaissance, à la fois de l’arbitraire le plus absolu « la discrimination raciale », et de citoyens exclus d’un territoire pour leurs origines.

Mauvaise élève de l’Europe en matière de lutte contre la discrimination raciale, la France, à travers cette décision de justice, instille un peu d’équité dans une société attirée comme un aimant par le deux poids, deux mesures.

Publicité

commentaires