Un jeu vidéo parodiant des prophètes mis hors d’état de nuire !

Suscitant les foudres de l’Organisation de la conférence islamique (OCI) basée à Djeddah dans l’ouest d

mercredi 29 avril 2009

Suscitant les foudres de l’Organisation de la conférence islamique (OCI) basée à Djeddah dans l’ouest de l’Arabie saoudite, l’éditeur italien Molleindustria, à l’origine d’un nouveau concept de jeu vidéo en ligne puisant son inspiration dans les références religieuses les plus sacrées, vient d’annoncer le retrait officiel de son dernier-né au titre évocateur « Faith Fighter » (Combattant de la foi )…

Présenté comme un produit éducatif, favorisant la tolérance entre les cultes et les cultures, ce jeu vidéo dont le titre sans équivoque augure plutôt d’un esprit guerrier que ludique, a eu la lumineuse idée de surfer sur la vague très rentable des caricatures de prophètes, en n’hésitant pas à mettre en scène deux des plus illustres : Jésus et Muhammad (PBSL) !

Osant la provocation jusqu’à les parodier dans un combat à mort, on ne peut que rester pantois devant une telle surenchère de violence gratuite, d’ineptie et d’ignorance sur l’autel de stratégies marketing scandaleuses, qui bafouent constamment en toute impunité les religions et les fidèles.

Rappelons à tous les frénétiques partisans de la liberté d’expression à tout prix, dont on entend d’ici les cris d’orfraie faussement effarouchés à l’annonce de la disparition du Net de ce jeu vidéo ignoble, que l’islam interdit la représentation de son prophète…

A bon entendeur…

Publicité

commentaires