Un général israélien et sa famille menacés de mort par des colons va-t-en-guerre

Dans le collimateur de colons extrémistes prêts à en découdre pour défendre ce qu’ils considèrent comm

jeudi 4 juin 2009

Dans le collimateur de colons extrémistes prêts à en découdre pour défendre ce qu’ils considèrent comme leur pré carré, le commandant militaire israélien de la Cisjordanie, le général Gadi Shamni, a reçu une lettre calomnieuse allant jusqu’à le menacer directement de mort.

Dans ce courrier plein de fiel, le général, qui a récemment supervisé le démantèlement de quelques petites colonies sauvages, est accusé d’être "contaminé par l’antisémitisme et la haine des juifs" et qualifié de "fils de Satan" ainsi que de "suppôt du nazisme".

Poussant l’intimidation jusqu’à conclure « On saura arriver jusqu’à toi », les auteurs de cette missive, dont la fureur a été récemment attisée par la destruction de neuf cabanes dans deux colonies sauvages de Cisjordanie par la police israélienne, ont également visé les enfants du général baptisés férocement de "fils de Satan". Le procureur a ordonné l’ouverture d’une enquête pour tenter de retrouver les auteurs, a précisé la radio militaire israélienne.

Enflammant les esprits israéliens intégristes, les appels réitérés de Barack Obama pour un gel total de la colonisation ont donné lieu récemment à une manifestation de près de deux cents militants actifs d’extrême droite, qui ont protesté devant le consulat américain à Jérusalem contre cette injonction du président américain, brandissant une photo caricaturale le présentant coiffé du keffieh palestinien, sous la signature diffamatoire : "antisémite, qui hait les juifs"

Plusieurs députés du parti d’opposition « Union nationale » ont eux aussi décidé de frapper un grand coup, en déployant une banderole face au consulat détournant le slogan de campagne d’Obama en ces termes : " Barack Hussein Obama, you can’t ".

Publicité

commentaires