Un député UMP exhorte les “Français musulmans” à s’indigner contre les assassinats des chrétiens d’Orient

Les citoyens français de confession musulmane n’ont pas attendu que le tocsin de l’UMP batte le rappel po

lundi 3 janvier 2011

Les citoyens français de confession musulmane n’ont pas attendu que le tocsin de l’UMP batte le rappel pour clamer leur indignation, ô combien sincère et profonde, devant la gravité de la tragédie qui a ôté la vie à leurs frères chrétiens d’Egypte.

Les musulmans de France et de Navarre, de toutes sensibilités et origines, n’ont pas attendu que le député Umpiste Bernard Carayon claque des doigts pour s’émouvoir de la barbarie à visage humain qui, en commettant une fois encore l’irréparable aux abords d’une église d’Alexandrie, a endeuillé l’âme de chaque croyant de la deuxième religion de France.

Puisque les organisations musulmanes de France professent un islam modéré, qu’elles le prouvent et ne se contentent pas de communiqués de presse émus et courtois : qu’elles manifestent en masse contre la violence intégriste de leurs coreligionnaires" s’est exclamé le parlementaire.

Qu’elle sonne cyniquement cette injonction de se révolter sur ordre, de s’insurger au doigt et à l’œil, d’autant plus qu’elle s’accompagne d’un autre rappel qui n’a rien d’anodin : "l’établissement des chrétiens sur ces terres est antérieur à celui de l’islam“ a souligné l’élu du Tarn.

Au pays où la laïcité galvaudée proscrit les signes extérieurs distinctifs, l’indignation ostentatoire des musulmans serait donc encensée, constituant le seul gage probant de leur humanité éclairée, de leur allégeance au drapeau, et de leur attachement à la France. Ce défi méprisant lancé aux boucs émissaires préférés de la droite autoritaire représente une forme redoutable et perfide de stigmatisation, celle qui exhorte à adopter une posture censée complaire à la République, alors même qu’elle voue aux gémonies en insinuant que la loyauté d’une frange de ses concitoyens sera évaluée à l’aune de leur promptitude à s’exécuter…

Publicité

commentaires