Un Hadîth par jour (hadîth 29)

Abû Hurayra a transmis que le Prophète (SAWS) a dit  : «  Celui qui ayant en vue avec foi et convict

mercredi 16 septembre 2009

Abû Hurayra a transmis que le Prophète (SAWS) a dit  :

«  Celui qui ayant en vue avec foi et conviction sincère la Nuit du Destin, et dont les veilles et prières coïncideront avec son avènement, sera pardonné.  »

Hadîth selon la version rapportée par Muslim et al‑Bayhaqî. On retrouve cette parole en d’autres hadîths authentifiés rapportés par Al Bukhârî, Ibn Hanbal, Abû Dâwud, An-Nisâî’ et Ibn Hibbân.

Commentaire

Ce hadîth est la clef de voûte des trois précédents. La veille et la prière y sont encore une fois fortement conseillées. Le Coran nous indique la valeur de cette nuit particulière  : «  La Nuit du Destin est meilleure que mille mois  ». Elle a comme spécificité d’être totalisante  :

On a pensé que le Coran aurait été révélé synthétiquement en cette nuit . Le plus sûr à ce sujet est que le Coran fut révélé pour la première fois en un mois de Ramadân lors de la Nuit du Destin comme il ressort de la lecture des deux versets bien connus  : «  Nous l’avons révélé en une nuit bénie…  » et «  Nous l’avons révélé durant la Nuit du Destin.  ».

La prédestination de toute éternité par Dieu est le qadâ. Le qadr, en est la déter­mination réactualisée en cette Nuit.

Si Ramadân est rémission des péchés et des fautes, cette conversion de par la Miséricorde de Dieu, se produit de manière synthétique durant la «  Nuit du Destin  ».

«  Elle est paix jusqu’au point de l’aube  » . Ceux qui auront eu le privilège de vivre l’expérience connaîtront l’infinie grâce de l’effusion divine en cette Nuit de la descente angélique. En ce verset réside une indication discrète laissant à penser que le point de rencontre avec la «  Nuit du Destin  » se situe à l’aube.

Extrait de "Quarante Hadîths authentiques de Ramadân" du Dr Al Ajamî

Publicité

commentaires