Un Hadîth par jour (hadîth 27)

Aïcha a transmis  : «  Lorsque débutait la dernière décade, le Prophète (SAWS) resserrait les pa

lundi 14 septembre 2009

Aïcha a transmis  :

«  Lorsque débutait la dernière décade, le Prophète (SAWS) resserrait les pans de son manteau et veillait la nuit. De même, il tenait sa famille en éveil.  »

Hadîth rapporté par Al Bukhârî, Muslim, Abû Dâwud, Ibn Hanbal, An-Nisâî’ et Ibn Hibbân.

Commentaire

L’expression «  il resserrait les pans de son manteau  » indique l’abstinence sexuelle mais aussi l’effort d’adoration redoublé. Aïcha nous enseigne ainsi que le Prophète (SAWS) veillait en prière ces nuits là plus que d’ordinaire. On y perçoit comme une réminiscence des premiers temps de la Révélation où Dieu disait à Son Prophète  : «  La prière élevée de nuit est meilleure pour la méditation et la plus ferme des paroles  » . De plus, il incitait sa famille à faire de même en fonction de ses possibilités, on peut donc considérer qu’il s’agit d’une Sunna importante.

D’après Al Bukhârî, le Prophète (SAWS) a dit  : «  Celui qui priera Ramadân avec foi et conviction sera pardonné de ses fautes.  » Ce sont là les fondements de la prière dite des tarâwîh .

Cependant, le Prophète (SAWS) n’a pas déterminé le caractère collectif ou individuel des tarâwîh, ni le nombre de cycles de prière, ni sa durée dans le mois, ni la quantité de Coran à réciter. La tradition et l’usage s’accordent sur la possibilité de faire une prière comportant de huit à vingt cycles de deux rak’a. De même, on préfère généralement réciter le Coran en totalité en le répartissant en trentième, juz’.

On remarquera que si le début de Ramadân est marqué par la purification physique, abstinence des besoins physiologiques, la dernière étape, la troisième décade est caractérisée par la purification spirituelle. Les oeuvres pieuses sont un don de soi, mouvement d’abandon et de sacrifice préparant le cœur à recevoir le Pardon et la Miséricorde de Dieu.

Extrait de "Quarante Hadîths authentiques de Ramadân" du Dr Al Ajamî

Publicité

commentaires