Un Hadîth par jour (hadîth 26)

Aïcha a transmis  : «  Le Messager de Dieu (SAWS) s’astreignait à la pratique durant la dernière

dimanche 13 septembre 2009

Aïcha a transmis  :

«  Le Messager de Dieu (SAWS) s’astreignait à la pratique durant la dernière décade de Ramadân plus qu’en nul autre moment.  »

Hadîth rapporté par Muslim, Ibn Hanbal, At-Tirmidhy et Ibn Mâjah.

Commentaire

Muslim a rapporté d’après Abû Sa‘îd al Khudry que le Prophète (SAWS) rechercha la «  Nuit du Destin  » tout d’abord dans la première décade, puis dans la seconde, jusqu’à ce qu’on lui indiqua qu’elle se trouvait dans la troisième décade . Ceci confirme que la valeur de cette dernière décade réside dans la nuit dite «  Nuit du Destin  ». Dans l’espoir de la «  vivre  » le Prophète (SAWS) multipliait donc en cette période les pratiques rituelles surérogatoires. Le propos de Aïcha ne précise pas la pratique du Prophète, mais indique seulement qu’il redoublait d’effort, yajtahidu. Cela peut être, prière, lecture du Coran, demande de pardon, invocations…

On notera dès à présent que le Prophète (SAWS) ne connaissait pas la date de la «  Nuit du Destin  » mais, qu’au final, il la recherchait dans les dix derniers jours de Ramadân.

«  Il s’astreignait à la pratique  » traduit un des aspects de cette expression, mais cela signifie aussi dans le contexte «  mener le jihâd contre soi-même  ». Ramadân est un long cheminement spirituel comprenant trois étapes. En la dernière réside un lieu secret où les âmes sincères et les cœurs purifiés peuvent espérer «  vivre  » la descente angélique précédant le rapprochement de Dieu. Nul ne saura être prêt à cet instant sans avoir vaincu ses ultimes passions, abandonné ses dernières prétentions, terrassé son moi. Tel est le jihâd de la dernière station.

Extrait de "Quarante Hadîths authentiques de Ramadân" du Dr Al Ajamî

Publicité

commentaires