Un Hadîth par jour (hadîth 15)

Sahl ibn S‘ad as-Sâ‘adî a transmis que le Messager de Dieu (SAWS) a dit  : «  Les hommes ne cess

mardi 1 septembre 2009

Sahl ibn S‘ad as-Sâ‘adî a transmis que le Messager de Dieu (SAWS) a dit  :

«  Les hommes ne cesseront d’être dans le bien tant qu’ils hâteront la rupture du jeûne.  »

Hadîth rapporté par Al Bukhârî, Muslim, At-Tirmi­dhy et Ibn Hanbal.

Commentaire

En ce hadîth essentiel le Prophète (SAWS) condamne de manière concise et irréfutable l’ostentation, véritable cancer de la foi. Elle est la source de toute hypocrisie en religion  : la bigoterie, le maniérisme du faux dévot, le rigorisme surfait, manifestations extérieures au détriment de la religion du cœur. Ces mots «  Hâter la rupture du jeûne  » indiquent aussi qu’il est préférable, en cas de doute, de rompre le jeûne précocement plutôt que de tarder. Par Al Bukhârî et d’autres, selon ‘Umar, le Prophète (SAWS) a donné des repères très vagues pour l’iftâr  : «  Lorsque la nuit arrive de ce coté et que le jour s’en va de l’autre et que le soleil s’est couché, le jeûneur a déjà rompu son jeûne.  » Pas de précision à la seconde, mais une évaluation pouvant varier de plusieurs minutes. Même s’il apparaît à notre époque impensable de ne plus attendre l’iftâr “à la montre”, il convient de comprendre le sens de ce hadîth et de tout mettre en oeuvre pour hâter son cœur vers la sincérité de la rupture.

Le Prophète (SAWS) a dit  : «  les hommes ne cesseront d’être dans le bien  » et non les musulmans, ou même les jeûneurs, comme on aurait pu s’y attendre. L’on doit donc comprendre ce hadîth au sens le plus large, à savoir  : tant que les hommes agiront sincèrement, avec pudeur et respect, pour le bien vrai et non pour en retirer une satisfaction ou un intérêt , Dieu maintiendra de son Bien, de Sa bénédiction sur le monde.

Extrait de "Quarante Hadîths authentiques de Ramadân" du Dr Al Ajamî

Publicité

commentaires