Un Hadîth par jour (hadîth 14)

Zayyd ibn Khâlid al-Juhannî a transmis que le Messager de Dieu (SAWS) a dit  : «  Qui offre à un je

mardi 1 septembre 2009

Zayyd ibn Khâlid al-Juhannî a transmis que le Messager de Dieu (SAWS) a dit  :

«  Qui offre à un jeûneur de quoi rompre son jeûne bénéficiera de la même récompense. Cela, sans que le bénéfice de celui qui jeûne ne soit en rien diminué.  »

Hadîth authentifié rapporté par At-Tirmidhy.

Commentaire

Il convient en premier lieu de partager en famille les joies de l’iftâr, mais aussi avec nos frères, qu’il s’agisse de recevoir des invités ou d’offrir des repas dans les mosquées et les associations. Ramadân est le mois du bien et de la générosité, le mois de la solidarité. Il est une occasion unique de multiplier les bienfaits. Plus que la simple capitalisation du bénéfice des actions vertueuses, hasanât, il s’agit de percevoir et de mettre en oeuvre le partage des nourritures spirituelles par le partage des nourritures terrestres. Seul le repas de rupture des jeûneurs, iftâr, permet une telle transformation. En occident, notamment, il convient de souligner l’importance unificatrice de Ramadân. Ce mois de jeûne et de prières est un vecteur très important de construction identitaire. Il faut y encourager toutes les initiatives fraternelles, il s’agit d’un temps de solidarité communautaire essentiel.

Celui qui jeûne est plus proche de Dieu. Ce faisant, il est à même de percevoir que la Miséricorde divine s’étend à toutes Ses créatures. L’excès de bénédiction de Ramadân ouvre grandes les portes du cœur. Il y est plus aisé, et plus recommandé encore, de partager notre quête spirituelle avec tous les croyants et toutes les âmes. Ne sera jamais aussi proche de Dieu que celui dont le cœur et l’esprit sont proches des hommes.

Extrait de "Quarante Hadîths authentiques de Ramadân" du Dr Al Ajamî

Publicité

commentaires