Un Hadîth par jour (hadîth 13)

Abû Hurayra a transmis que le Messager de Dieu (SAWS) a dit  : «  Le jeûneur connaîtra deux joies

lundi 31 août 2009

Abû Hurayra a transmis que le Messager de Dieu (SAWS) a dit  :

«  Le jeûneur connaîtra deux joies  : au moment de la rupture du jeûne et lorsqu’il rencontrera son Seigneur.  »

Hadîth authentifié rapporté par At-Tirmidhy. D’autres versions chez Al Bukhârî, Muslim et Ibn Hanbal.

Commentaire

Nous le verrons, il est recommandé de rompre le jeûne, iftâr, dès le premier temps du maghrib, temps de la prière au coucher du soleil. De même, il est conseillé de rompre le jeûne dans des conditions optimales, offrant le calme, le repos et la concentration. Cet instant est solennel, il doit célébrer le retour, au nom de Dieu et par la permission de Dieu, au monde d’ici-bas. Joie simple, d’eau et de lait, qui nous rappelle notre faiblesse. Joie de revivre et d’en remercier notre Seigneur. Au fond, avoir conscience que chaque jour jeûné et chaque jour à jeûner nous reposons entre Ses mains, que notre effort même dépend de Sa bonté à notre égard.

Les joies terrestres ne sont que le pâle reflet des indescriptibles félicités célestes. Le bonheur à présent évoqué est littéralement «  la rencontre avec son Seigneur  », instant ineffable qui sera donc unique pour tous les élus.

Autre remarque, le texte ne précise pas quand aura lieu cette rencontre. Le jeûneur en Dieu sait, il espère bénéficier des grâces indicibles de telles rencontres ici-bas  ; annoncée par les premiers éclairs, la Lumière.

Extrait de "Quarante Hadîths authentiques de Ramadân" du Dr Al Ajamî

Publicité

commentaires