Témoignage à Gaza du chargé de mission du Secours Islamique

Le Secours Islamique oeuvre en Palestine depuis 1996 dans le cadre des programmes d’urgence humanitaire et

dimanche 4 janvier 2009

Le Secours Islamique oeuvre en Palestine depuis 1996 dans le cadre des programmes d’urgence humanitaire et du développement. Suite aux raids aériens de l’armée israélienne sur la Bande de Gaza le 27 décembre 2008, le Secours Islamique a déployé tous ses moyens pour venir en aide au peuple palestinien. Nos chargés de mission sont arrivés en Egypte pour faire parvenir l’aide humanitaire à la Bande de Gaza, où une liste de besoins urgents leur a été remise, avec pour objectif d’acheter, d’organiser puis de coordonner l’acheminement des aides vers les hôpitaux et les victimes palestiniennes. 7 jour après l’agression israélienne, Adel Kadoum, chargé de mission du Secours Islamique France à Gaza, réponds à nos questions.

Quelle est la situation humanitaire de la population palestinienne depuis le 27 décembre dernier ?

Adel Kadoum : Déjà, avant cette guerre, les conditions étaient extrêmement préoccupantes tant au niveau économique et social qu’au niveau humanitaire en raison du blocus imposé à la Bande de Gaza. Selon l’UNRWA, 80% des habitants dépendent des aides extérieures, sans compter les 15% de personnes supplémentaires qui ont perdu leurs revenus ces dernièrs mois. Depuis le déclenchement de la guerre, la situation est devenue catastrophique. La destruction règne à tous les endroits. Nous dénombrons plus de 440 morts dont 100 enfants et 30 femmes, ainsi que plus de 2 200 blessés, dont 300 dans un état critique nécessitant des soins immédiats.

J’ai visité l’Hôpital Al Shifa et discuté avec une victime qui a subi une opération chirurgicale de la poitrine sans anesthésie en raison de la pénurie de médicaments et de matériel médical. Beaucoup d’autres blessés ont perdu des parties de leur corps, ceux-là ont besoin de soins particuliers à court et à long terme.

En dépit de la grande expérience de la population palestinienne dans l’adaptation aux rudes conditions de vie en temps de guerre, cette agression leur a causé un choc psychologique effroyable, particulièrement les enfants dont la plupart n’arrivent pas à comprendre ce qui se passe.

Cela produit des cas de frayeur extrême, de miction involontaire (fait d’uriner sur soi), de repli psychologique ou d’hystérie. Par exemple, mes enfants dorment entassés dans ma chambre, car ils sont traumatisés. Quant à moi, je n’ai pas pu prendre de douche depuis 6 jours en raison de la pénurie d’eau, des coupures de courant et de l’insécurité. Cela risque de conduire à la prolifération de maladies du fait de ces mauvaises conditions. De nombreuses familles se couchent sans dîner à cause de l’absence de denrées alimentaires, et les files d’attentes devant les boulangeries comptent souvent plus de 300 personnes.

En tant qu’ acteur humanitaire, comment travaillez-vous pour aider le peuple palestinien dans ces conditions et quels sont ses principaux besoins ?

Adel Kadoum :Le Secours Islamique en Palestine agit directement à travers son équipe depuis plus de 12 ans. Il est considéré comme l’une des seules organisations possédant expérience et savoir-faire dans les domaines de l’urgence et du développement en Palestine. Dans l’état actuel des choses, nous essayons autant que possible d’aider les habitants par la distribution de nourriture et de médicaments que nous possédons. Récemment, une réunion de plusieurs organisations humanitaires internationales a eu lieu dans nos locaux afin de réfléchir à la situation actuelle et aux moyens adéquats à déployer. Ainsi, notre bureau du Secours Islamique France travaille en partenariat avec d’autres ONG internationales comme le Croissant Rouge Palestinien, afin de faire parvenir l’aide humanitaire à Gaza dans les prochains jours. Concernant les besoins les plus urgents en Palestine, il s’agit :

1) De l’aide médicale : Matériel de chirurgie, lits médicalisés, ambulances, médecins spécialisés en orthopédie.

2) De l’aide alimentaire.

3) Produits d’hygiène.

Enfin, je vous demande de nous faire des invocations (dou’as) pour que cesse cette guerre meurtrière qui provoque une souffrance importante au peuple palestinien. Nous vous invitons à poursuivre votre action de solidarité en vous mobilisant autour du Secours Islamique qui est un intermédiaire indispensable, car c’est à travers lui que parvient votre aide au peuple palestinien qui souhaite vivre avec dignité et en paix sur sa terre.

Propos recueillis par Wahid ABASSI

Responsable de Communication

Secours Islamique France

Publicité

commentaires