TOUS MERCREDI 3 JUILLET A 17 HEURES DEVANT L’ASSEMBLEE NATIONALE

A l’occasion de la nouvelle session du Parlement, l’ensemble des associations, syndicats et partis agissan

par

mardi 2 juillet 2002

TOUS MERCREDI 3 JUILLET A 17 HEURES DEVANT L’ASSEMBLEE NATIONALE

DES SANCTIONS CONTRE ISRAEL QUI VIOLE LE DROIT ! LA FRANCE DOIT RESPECTER SES ENGAGEMENTS !

A l’occasion de la nouvelle session du Parlement, l’ensemble des associations, syndicats et partis agissant pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens appellent à manifester mercredi 3 juillet à 17 heures, afin d’exiger le vote, par l’Assemblée Nationale, de la suspension de l’accord d’association entre l’Europe et Israël.

Cet accord prévoit l’octroi à Israël de tarifs douaniers préférentiels dans ses relations avec les pays de l’Union européenne.

Mais ces avantages commerciaux sont soumis à la condition que le partenaire de l’Union européenne, Israël dans le cas présent, respecte le droit humanitaire international.

Or, Israël, en imposant une occupation chaque jour plus violente et plus cruelle au peuple palestinien, bafoue systématiquement non seulement de multiples résolutions des Nations-Unies, mais aussi les Conventions de Genève sur les crimes de guerre.

C’est la raison pour laquelle le Parlement Européen, au mois d’avril, a voté la suspension de l’accord économique, tant que durera l’occupation, par Israël et son armée, des territoires palestiniens de Cisjordanie, Gaza et Jérusalem-Est.

Mais il faut, pour que cette mesure devienne effective sur notre territoire, que notre Parlement la traduise dans le droit français.

C’est bien le minimum que doivent faire nos dirigeants, qui se sont contentés jusqu’à présent, dans le « meilleur » des cas, de quelques larmes de crocodile, laissant Ariel Sharon et son armée humilier, détruire, assassiner le peuple palestinien. Certes, Chirac se démarque un peu des rodomontades d’un George Bush qui a délivré un permis de tuer Yasser Arafat, mais ce ne sont jusqu’à preuve du contraire que des paroles.

L’attaque qui est en cours depuis la semaine dernière contre les territoires palestiniens est en effet la plus féroce conduite contre tout un peuple : dans un univers désormais clos, où les caméras des télévisions ne filment plus qu’au compte-goutte, l’armée d’Israël impose un couvre-feu à la majorité des habitants de la Cisjordanie, qui doivent rester jour et nuit à l’intérieur de leurs logements : plus de déplacements, plus de travail, plus d’école et quasiment plus de soins pour toute une population.

Parce qu’ils sont conscients de l’immense émotion suscitée, ici, en France, par le drame des Palestiniens, plusieurs des députés de la nouvelle Assemblée ont pris des engagements, au cours de la récente campagne électorale, pour que la France prenne enfin ses responsabilités. Et nous devons maintenant le leur rappeler. Car la poursuite de l’oppression israélienne est nocive, non seulement pour le peuple palestinien et le peuple israélien qui en paie les conséquences avec des attentats-suicides criminels commis par des kamikazes désespérés rendus fous de vengeance, mais également pour la paix dans la région et en fait pour la paix dans le monde.

JUSTICE POUR LES PALESTINIENS ! LA FRANCE DOIT PRENDRE SES RESPONSABILITES ! SUSPENSION DE L’ACCORD AVEC ISRAEL !

Coordination des Appels pour une Paix Juste au Proche-Orient (CAPJPO)
16bis rue d’Odessa, 75014 – Paris

Publicité

Auteur : CAPJPO

http://www.PaixJusteAuProche-Orient.com

commentaires