Soutien déplacé de Ségolène Royal à Georges Frêche

Ségolène Royal soutient Georges Frêche Le 18 novembre 2008, Mme Ségolène Royal a estimé qu’il y avai

mardi 25 novembre 2008

Ségolène Royal soutient Georges Frêche

Le 18 novembre 2008, Mme Ségolène Royal a estimé qu’il y avait eu "beaucoup d’injustice" contre Georges Frêche, exclu du Parti socialiste après avoir tenu des propos infâmes sur les harkis et les joueurs de l’équipe de France.

Le MRAP déplore le soutien de Ségolène Royal à Georges Frêche et le considère comme inquiétant.

Le MRAP tient à rappeler qu’il a déjà exprimé son indignation et sa condamnation devant les propos abjects tenus publiquement par Georges Frêche, Président de la région Languedoc-Roussillon, traitant nos concitoyens harkis de « sous-hommes », « sans honneur ». Ces insultes dignes des pires temps du colonialisme, ne peuvent que provoquer l’indignation. Pour notre mouvement, traiter les harkis de sous-hommes ne relève ni plus ni moins que du racisme.

Le MRAP rappelle que M. Frêche est toujours impliqué dans une procédure pénale intentée, par plusieurs associations antiracistes. Celle-ci est toujours pendante devant la Cour de Cassation.

Le MRAP trouve déplacé et alarmant ce soutien et estime que de telles déclarations peuvent légitimer les dérapages de propos racistes de certains acteurs politiques.

LE MRAP

Publicité

commentaires