Algérie : Sonatrach, un leader de l’énergie affaibli par un scandale

Mastodonte mondial des hydrocarbures, la première compagnie nationale algérienne, Sonatrach, est

mercredi 10 février 2010

Mastodonte mondial des hydrocarbures, la première compagnie nationale algérienne, Sonatrach, est au cœur d’une série noire de malversations de haut vol.

Des scandales en cascade ont en effet dynamité depuis le début de l’année les fondations de cette vitrine économique prestigieuse de l’autre côté de la méditerranée, jetant l’opprobre sur un système de management occulte frayant en eaux troubles.

Une affaire d’Etat, dont les secousses sont à l’aune de la prépondérance de cette société dans le pays, ébranlant l’ensemble du territoire. Et pour cause !

Terre fertile en ressources pétrolières et gazières, l’Algérie, pays producteur de pétrole à qui les experts prédisent un dangereux virage à 180 degrés d’ici à quinze ans, si aucun sursaut brutal ne favorise une exploitation rationnelle et prudente de ses richesses naturelles en hydrocarbures, voit donc maintenant son futur hypothéqué par une délinquance en col blanc.

Menacé d’être relégué au rang de pays importateur de pétrole, il serait grand temps pour le gouvernement algérien de prendre toute la mesure de ce qui a fait l’effet d’un coup de tonnerre localement, et qui pourrait entacher durablement l’image de l’Algérie à l’extérieur.

Publicité

commentaires