« Sois belle et vote ! », l’improbable slogan politique du parti chrétien libanais

A l’heure où les partis politiques libanais battent la campagne dans la perspective des élections législa

mardi 28 avril 2009

A l’heure où les partis politiques libanais battent la campagne dans la perspective des élections législatives du 7 juin prochain, le Courant patriotique libre (CPL) dirigé par le général Aoun, cédant aux sirènes de la communication, a fait sensation au pays du cèdre en lançant un cri de ralliement inattendu, qui en a laissé beaucoup sans voix : « Sois belle et vote ! ».

Défrayant la chronique au Liban, cette trouvaille de communicants bien mal inspirés n’est pas sans rappeler l’expression caricaturale par excellence, la très sexiste « Sois belle et tais toi ! », qui a fait les beaux jours de la misogynie hexagonale.

Ce slogan à double tranchant est révélateur de l’ampleur de la politique spectacle, qui franchit allègrement toutes les frontières, jusqu’à convaincre des responsables politiques arabes du bien-fondé des accroches percutantes et des formules à l’emporte-pièce, qui se déclament avec emphase pour pallier les insuffisances d’un programme et faire osciller les baromètres de l’opinion.

Ratant en beauté sa cible de prédilection, l’électorat féminin, l’essai peu concluant du parti chrétien libanais pose question : pourquoi un leader politique d’une société orientale se croit-il obligé de prendre pour modèle le féminisme occidental, comme seul étalon de la libération de la femme, qui plus est pour aboutir à une telle erreur d’aiguillage : un slogan qui dessert tout à la fois la cause des femmes dont il prétend se faire l’avocat, et l’idéologie politique qu’il entend défendre ?

Publicité

commentaires