Seif al-Islam exige des excuses de Prague

La puissante Fondation Kadhafi présidée par un fils du numéro un libyen a exigé dimanche des excuses de Pr

lundi 5 janvier 2009

La puissante Fondation Kadhafi présidée par un fils du numéro un libyen a exigé dimanche des excuses de Prague en brandissant la menace de rupture des relations diplomatiques, après qu’un porte parole tchèque ait qualifié de "défensive" l’opération terrestre d’Israël à Gaza.

"Si la République tchèque ne retire pas ces déclarations et ne s’excuse pas, (la Fondation Kadhafi) demandera à l’Etat libyen de rompre ses relations diplomatiques" avec ce pays, a indiqué un communiqué de cette association "caritative" dirigée par Seif al-Islam.

Jiri Frantisek Potuznik, porte-parole du Premier ministre tchèque Mirek Topolanek pour la présidence tchèque de l’UE, avait dans une première réaction qualifiée l’opération d’Israël de "plus défensive qu’offensive".

"Il s’agit du franchissement de la frontière de Gaza, il n’y a pas de violence, pas de victimes, nous attendons des informations supplémentaires et nous voudrions plus de détails", avait-il déclaré samedi à l’AFP.

Les propos de M. Potuznik "représentent une insulte à l’encontre des martyrs et blessés" palestiniens, ajoute le communiqué, précisant que Seif Al-Islam a entrepris des contacts diplomatiques avec des pays arabes pour faire pression sur Prague, afin qu’elle présente des excuses.

Source : www.la-croix.com

Publicité

commentaires