Le super-héros musulman handicapé

Cette fois-ci le héros musulman n’est pas un effrayant terroriste islamiste, collectionneur d’explosifs

mercredi 29 septembre 2010

Cette fois-ci le héros musulman n’est pas un effrayant terroriste islamiste collectionneur d’explosifs, qu’il dissimule sous sa djellaba cousue par les stylistes de mode d’Al Quaida. Ce n’est pas non plus un islamo-islamiste soudainement devenu obèse, après avoir ingurgité entre deux couscous une bombe-suppositoire à l’intérieur de son corps. Un nouveau mode opératoire selon certains spécialistes médiatiques ès kamikazes, qui nous révéleront bientôt que le terroriste, à la pilosité abondante sous le menton, camoufle désormais sa dynamite microscopique dans ses narines, et qu’il lui suffit seulement d’ actionner le dispositif de mise à feu de la bombe en se mouchant dans un mouchoir vert (censé être la couleur de l’islam) parfumé au musc.

Le héros musulman n’est pas également un barbu hirsute, adepte des lapidations en 3D, ou des sabres à la lame spécialement aiguisée pour couper les mains des voleurs avant qu’elles ne se rétractent. Non, cette fois-ci le super héros est un héros "positif" qui se prénomme Scorpion d’Argent, un jeune musulman dans une chaise roulante doté de super-pouvoirs.

Cette info a été rapportée par le site Slate qui affirme que l’entreprise Liquid Comics financera le projet de nouvelle BD, tiré en arabe et en anglais à 50 000 exemplaires en novembre et vendu dans plusieurs pays du « Moyen-Orient, et partout dans le monde sur les sites Internet de Open Hands et Liquid Comics. »

Sur les pas de la série à succès « the 99 », une bande dessinée inspirée par le Coran et destinée à mettre en lumière la nature tolérante et pacifique de l’islam, « Scorpion d’Argent » incarne, à son tour, une nouvelle génération de jeune premier de BD, dont le vrai pouvoir réside dans sa capacité à changer le regard sur l’islam.

Publicité

commentaires