S’appeler Alexandre passe mieux que Mohamed selon un patron

Lorsque l’on fait un stage, il vaut mieux s’appeler Alexandre que Mohammed. Cette discrimination a été

mercredi 6 octobre 2010

Lorsque l’on fait un stage, il vaut mieux s’appeler Alexandre que Mohammed. Cette discrimination a été vécue par Mohamed, 19 ans, stagiaire dans une société de livraison dans les Ardennes. Le directeur adjoint de cette entreprise a ordonné à Mohammed de changer son prénom en Alexandre. « J’avais préparé mon argumentaire ainsi : "Service clientèle, bonjour. Mohamed à l’appareil", quand le directeur adjoint est venu vers moi pour me dire : "Mohamed, ce n’est pas courant. Tu vas t’appeler Alexandre, ça passe mieux" », a expliqué le lycéen à l’AFP. Surpris par cette demande, Mohamed s’est plaint auprès de cette hiérarchie qui, au lieu de le soutenir, l’a renvoyé.

Publicité

commentaires