Samedi 23 August 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
7 septembre 2008

Hannibal Kadhafi, fils cadet du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, a égayé les vacanciers européens, l’été 2008, en défrayant une nouvelle fois la chronique de ses frasques, allant jusqu’à provoquer une crise diplomatique entre la Suisse et la Libye, alors que son père faisait l’objet fin Août d’une citation à comparaître devant la justice libanaise pour sa complicité dans la disparition de l’Imam Moussa Sadr, chef spirituel de la communauté chiite libanaise, disparu en Libye le 30 Août alors qu’il effectuait une visite officielle en Libye sur invitation du « Guide de la Révolution ».

11 juillet 2008

Annoncée dès le premier discours suivant son élection à la présidence, le 7 Mai 2007, la mise en route de ce projet apparaît désormais comme un impératif pour Nicolas Sarkozy dans le souci de gommer le parcours cahoteux et chaotique de la première année de sa mandature présidentielle, résultant de la vertigineuse dégringolade de sa popularité du fait de son style de gouvernement, de l’exacerbation de son conflit latent avec le monde syndical, l’Armée et l’Audiovisuel public et des rebuffades successives essuyées sur le plan européen du fait de l’Irlande et de la Pologne.

1 juillet 2008

Premier pays européen par l’importance de sa communauté musulmane, la France est aussi, proportionnellement à sa superficie et à sa population, le plus important foyer musulman du monde occidental. Avec près de cinq millions de musulmans, dont deux millions de nationalité française, elle compte davantage de musulmans que pas moins de huit pays membres de la Ligue arabe (Liban, Koweït, Qatar, Bahreïn, Emirats Arabes Unis, Palestine, Iles Comores et Djibouti). Elle pourrait, à ce titre, justifier d’une adhésion à l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI), le forum politique panislamique regroupant cinquante deux Etats de divers continents ou à tout le moins disposer d’un siège d’observateur.

39 commentaire(s)
20 juin 2008

Le premier président français de « sang mêlé », tel qu’il se revendique, est sans la moindre contestation possible le plus pro-israélien des chefs d’Etat de l’Histoire de France, le plus honni aussi des dirigeants français au sein de l’opinion arabe depuis Guy Mollet, l’ancien premier ministre socialiste de sinistre mémoire, l’ordonnateur via son proconsul Robert Lacoste des ratonnades d’Alger, le maître d’œuvre de l’expédition de Suez, en 1956, l’agression tripartite franco-anglo-israélienne contre Nasser, le chef charismatique du nationalisme arabe.

14 avril 2008

Face au bilan calamiteux américain en Irak aux effets corrosifs sans doute comparables à la défaite soviétique en Afghanistan (1980-1989), Moqtada Sadr, le plus emblématique opposant à l’occupation américaine, apparaît, au même titre que Cheikh Hassan Nasrallah, chef du mouvement chiite libanais Hezbollah, comme le scalp idéal qui justifierait a posteriori l’équipée américaine en Irak et légitimerait toute la stratégie américaine au Moyen-Orient.

62 commentaire(s)
7 avril 2008

Le parti Baas (renaissance) arabe et socialiste a été fondé par une équipe de jeunes nationalistes arabes dirigés par Michel Aflaq, Zaki al-Arsouzi et Salah eddine Bitar, au cours d’un congrès qui s’est tenu du 4 au 7 avril 1947 dans un café de Damas. Il célèbre, en ce mois d’avril 2008, le 61me anniversaire de sa fondation.Une occasion de procéder à une rétrospective critique de ce parti panarabe qui a longtemps gouverné la Syrie et l’Irak par l’entremise de deux « Monstres sacrés » du Monde arabe : Hafez al-Assad (Syrie) et Saddam Hussein (Irak), au moment où l’Irak et le Monde arabe commémore le 5eme anniversaire de la chute de Bagdad aux mains des Américains.

3 commentaire(s)
20 mars 2008

La Syrie est, à son tour, sur la sellette, après l’Irak qui a implosé en 2003, la Libye qui s’est caramélisée, en 2006, dans la foulée de sa reddition au diktat américain pour sauver son révolutionnaire dirigeant Mouammar al-Kadhafi et l’Egypte qui s’est neutralisée et marginalisée du fait de sa cavalcade solidaire dans sa pactisation avec Israël, en 1979. L’éternel trouble fête de la politique arabe fait l’objet d’une manoeuvre de contournement de la part des grands pays arabes en vue de provoquer sinon l’effondrement du régime baasiste, à tout le moins à le forcer à rompre avec son allié iranien et à annoncer sa reddition au nouvel ordre américain (...)

40 commentaire(s)
10 mars 2008

Le Sommet arabe de Damas, s’il devait se tenir à la date prévue fin mars, s’apparenterait à un forum de gérontocrates à en juger par l’âge moyen des participants qui comptent dans leurs rangs notamment deux octogénaires confirmés (Arabie saoudite et Egypte), le double de septuagénaires (Algérie, Koweït, Oman et Yémen), alors que le doyen des chefs d’état arabes, le colonel libyen Mouammar al-Kadhafi, bat un record de longévité politique avec 39 ans de pouvoir.

5 mars 2008

Le choix du Maroc de servir de pivot à la nouvelle force d’intervention américaine en Afrique, s’il était confirmé, se situerait dans le prolongement de la coopération stratégique des Etats-Unis avec les pétromonarchies du Golfe. Il viendrait en complément de la présence au Qatar, sur le golfe arabo-persique, du QG du Centcom, le commandement central américain qui ouvre une zone allant du Maroc à l’Afghanistan, et de la base navale de Manama (Bahrein), QG de la V ème flotte américaine pour le golfe arabo-persique/Océan indien.

38 commentaire(s)
5 février 2008

La France a franchi un seuil stratégique en obtenant le 15 janvier 2008 l’aménagement d’une base militaire à Abou-Dhabi, face à l’Iran, souscrivant ainsi officiellement au rôle de sous-traitante des Etats-Unis dans la défense occidentale du Golfe arabo-persique.

16 commentaire(s)
1 février 2008

La France a franchi un seuil stratégique en obtenant le 15 janvier 2008 l’aménagement d’une base militaire à Abou-Dhabi, face à l’Iran, souscrivant ainsi officiellement au rôle de sous-traitante des Etats-Unis dans la défense occidentale du Golfe arabo-persique.
Le précédent engagement français dans la zone au titre de « co-belligérant » aux côtés de l’Irak contre l’Iran a valu à la France une décennie infernale matérialisée par une spirale des otages et une guerre des ambassades entre Paris et Téhéran.

25 commentaire(s)
8 janvier 2008

Sauf rebondissement, le Liban devrait se doter d’un nouveau président, le 12 janvier, au terme d’une vacance de pouvoir, sans précédent dans les annales de la République libanaise, au moyen d’une jonglerie juridique, sans pareille dans l’Histoire de ce pays et sans doute des pays se réclamant de la Démocratie.

7 janvier 2008

Face à son destin, George Bush retourne le 8 janvier au Moyen-orient pour négocier sa place dans l’Histoire, en tentant d’impulser une nouvelle dynamique de Paix israélo-palestinienne, alors que le compte à rebours de son départ du pouvoir a commencé avec les primaires électorales de l’Iowa le 3 janvier dernier.

17 commentaire(s)
3 janvier 2008

Grand spécialiste du monde arabe et musulman, René Naba revient dans cet entretien accordé à oumma.com sur l’assassinat de Benazir Buttho.

24 commentaire(s)
6 décembre 2007

Entre son voyage en Algérie du 3 au 5 décembre et sa réception le surlendemain, le 7 décembre, du dirigeant libyen Mouammar Al-Kadhafi, le président français Nicolas Sarkozy marque une pause diplomatique le 6 décembre qui coïncide, pur hasard du calendrier, avec la célébration de son Saint patronymique. Saint Nicolas, le vrai, est généralement apprécié des bambins d’Europe du Nord et d’Amérique […] Nicolas S., le nôtre, bien que bénéficiant d’un Etat de grâce, n’est pas, lui, un Saint. Loin s’en faut.

10 commentaire(s)
2 décembre 2007

Au delà des propos de circonstance sur la nécessaire refondation des relations franco-algériennes, une incantation rituelle depuis vingt ans, le nouveau président français devrait aussi prendre la mesure des rancoeurs suscitées par sa désinvolture à l’égard de la communauté musulmane en France et l’Islam en général, quand bien même il a été un des artisans majeurs de la promotion au sein de son gouvernement des « minorités visibles » (...)

29 commentaire(s)
26 novembre 2007

Soixante ans après l’indépendance des pays arabes, au lendemain de la Deuxième guerre mondiale, la présence militaire occidentale est plus forte qu’à l’époque coloniale. L’ensemble arabo-musulman est ainsi enserré dans un maillage, sans doute l’un des plus denses au monde. Qu’on en juge : L’Irak est occupé, le Bahreïn abrite le QG de la V ème flotte américaine opérant dans la zone Golfe-Océan indien et le Qatar, le QG du commandement central, qui couvre une zone allant de l’Afghanistan au Maroc.

26 commentaire(s)
22 octobre 2007

L’instruction présidentielle prescrivant la lecture, le 22 octobre, dans toutes les écoles de France, de la lettre de Guy Môquet à ses parents, avant son exécution, relève du détournement de mémoire et de la captation d’héritage.Nicolas Sarkozy a été pendant près de vingt ans maire de la banlieue huppée de Neuilly sans avoir jamais songé à baptiser une rue du nom de ses illustres personnalités de gauche qu’il invoque, tel un totem, à tout moment depuis sa campagne électorale. Pas plus Jean Jaurès que Guy Môquet n’ y figurent mais Maurice Barrès, chantre de la droite conservatrice, si.

37 commentaire(s)
16 octobre 2007

La géostratégie tectonique impulsée par les attentats anti-américains du 11 septembre 2001 et la collusion frontale qui s’est ensuivie en Afghanistan et en Irak contre les deux plus importants foyers de percussion de la stratégie régionale de l’axe saoudo américain dans la sphère arabo musulmane a constitué un acte fondateur d’une nouvelle forme de subversion transnationale anti-occidentale tout autant qu’un acte de rupture avec l’ordre arabe ancien.

26 commentaire(s)
24 septembre 2007

Bon nombre d’observateurs inclinent à penser que le président américain serait tenté par l’option militaire contre l’Iran pour « une sortie par le haut », selon le jargon en vigueur dans les cercles atlantistes, en vue de restaurer son prestige terni par l’échec irakien et de consacrer durablement la primauté occidentale dans la gestion des affaires du monde, alors que le leadership américain est ouvertement contesté par ses compétiteurs militaires et économiques, la Chine, l’Inde et à un degré moindre la Russie, l’Afrique du sud, en ce qui concerne le leadership moral sur l’Afrique, ainsi que le Brésil et le Venezuela de Hugo Chavez, pour l’Amérique latine.

40 commentaire(s)