Mardi 2 September 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
2 mars 2011

Retour sur le sombre bilan de celui qui aura été le héraut de l’unité arabe avant de devenir un allié objectif des États-Unis et d’Israël.
En 42 ans de pouvoir erratique, le chantre de l’unité arabe aura été l’un des fossoyeurs du nationalisme arabe, le démineur par excellence des menées américaines dans la sphère arabe, le meilleur allié objectif d’Israël et le fossoyeur de son peuple.

33 commentaire(s)
28 février 2011

Le sursaut populaire arabe de l’hiver 2011 avec le renversement de deux dictatures Hosni Moubarak (Egypte) et Zine El Abidine Ben ALI (Tunisie), les soulèvements dans huit pays arabes (Libye, Bahreïn, au Yémen, Algérie, Maroc, Jordanie, Irak) illustrent l’usage que font les dirigeants arabes de leur surarmement, la répression de leur concitoyens plutôt que la défense de l’espace nationale arabe contre ses ennemis réels (Israël) ou virtuels (Iran).

19 commentaire(s)
22 février 2011

La défection des deux derniers membres du groupe des « officiers libres » libyens, artisan du renversement de la Monarchie, en 1969, fragilise considérablement le pouvoir du Colonel Mouammar al-Kadhafi, déjà en butte à la rébellion d’une fraction des provinces libyennes, dans l’épreuve de force qui oppose le clan Kadhafi à la population depuis près d’une semaine.

19 commentaire(s)
20 février 2011

Alors que les émeutes en Libye ont fait plus de 100 morts, nous vous proposons de lire ou relire ce texte de René Naba qui revient sur les pratiques criminelles du Président libyen. […] Son palmarès en la matière, sans doute l’un des plus impressionnants au monde, soutient la comparaison avec les tyrans les plus redoutables de la planète.

22 commentaire(s)
15 février 2011

Sur le plan interne, entre le sunnite Rafic Hariri et le chiite Hassan Nasrallah, d’une manière encore plus criante entre Saad Hariri et le chef du Hezbollah, existe une différence d’échelle. Les deux ont pris les rênes du pouvoir politique, la même année, en 1992, mais l’un à l’inverse de l’autre. Rafic Hariri a été propulsé sous George Bush Senior et a implosé sous George Bush Junior, quand Hassan Nasrallah s’imposait contre le père et survivait au fils.

4 commentaire(s)
31 janvier 2011

La chute de la dictature tunisienne porte condamnation de la complaisance de la classe politico-médiatique française à l’égard de Ben Ali : Du vacancier de Bizerte, Bertrand Delanoë, Maire socialiste de Paris, au résident de Sidi Bou Saïd, le bi-national Frédéric Mitterrand, ministre de la culture, à Pierre Lellouche, ministre de l’Industrie, à Charles Pasqua, dont le fils y trouva refuge pour échapper à la justice de son pays, à Guillaume Sarkozy, frère aîné du président français, à l’entrepreneur Pierre Besnainou, candidat potentiel à la présidence du CRIF (...)

26 janvier 2011

Alors que le régime autoritaire et corrompu de Moubarak est confronté à une forte contestation de la rue égyptienne, nous vous proposons de relire cet article de René Naba publié sur Oumma l’été dernier et qui avait prévu l’implosion sociale du plus grand et plus peuplé pays du monde arabe avec 80 millions d’habitants, dont plus de 34 % vivent en dessous du seuil de pauvreté, avec moins de deux dollars par jour.

4 commentaire(s)
24 janvier 2011

Le quotidien britannique Guardian de Londres, en date du 28 novembre 2010, fait état explicitement d’une note du ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, enjoignant aux ambassades israéliennes dans dix pays européens de trouver d’ici fin janvier environ 1000 personnes qui agiront en « amis d’Israël ». Ces personnes devront être « recrutées parmi des journalistes, universitaires, étudiants et militants soit juifs soit chrétiens ». Elles seront informées par des fonctionnaires israéliens pour intervenir en faveur d’Israël par des articles, lettres et interventions dans des assemblées publiques.

22 janvier 2011

Il y a beaucoup de choses haram dans le monde arabe qui sont transgressées : la corruption, l’arbitraire, l’autoritarisme, le terrorisme d’Etat, l’incompétence, le népotisme… Haram pour haram, l’immolation est une forme de protestation non pas bureaucratique, mais dans la propre chair du protestataire, au prix de sa vie. Mohamed Bouaâzizi, l’étincelle déclenchante du soulèvement en Tunisie, a fait des siennes. Il a incorporé la dernière stance de l’hymne national de son pays : Namoutou fayahya lwatan.

1 commentaire(s)
5 janvier 2011

Les révélations de son site sur la diplomatie américaine et les confidences de leurs collaborateurs à travers le monde ne relèvent pas d’un voyeurisme informatique et le secret ne constitue pas un « privilège indispensable » des dirigeants pour une bonne gouvernance des affaires du monde, comme tend à en accréditer l’idée le quotidien britannique « The Guardian ».

15 décembre 2010

Jamais pays au monde n’a autant été redevable de sa liberté aux peuples basanés et pourtant jamais pays au monde n’a autant compulsivement réprimé ses alliés coloniaux, dont il a été lourdement redevable de sa survie en tant que grande nation. De Fraternité point, mais en guise de substitut, la stigmatisation, la discrimination et la répression à profusion avec son cortège de cristallisation des pensions des anciens combattants basanés, « oubliés de la république », un salaire ethnique, inique et cynique d’une république si oublieuse et ingrate s’il en est.

9 commentaire(s)
6 décembre 2010

Pourquoi alors un tel ratage, à saut de puce d’une entrée triomphale au Panthéon de l’Histoire ? L’explication, éloquente, provient d’un télégramme de l’ambassade américaine à Paris, révélé par le site en ligne WikiLeaks : « L’humanitaire de renommée mondiale », est « l’un des rares politiques (de gauche ou de droite) à avoir soutenu ouvertement l’invasion américaine de l’Irak », sa nomination pour diriger le Quai d’Orsay, qui représente « l’accomplissement du rêve d’une vie », résulte de « l’héritage juif de Sarkozy et son affinité pour Israël », qui feront que Bernard Kouchner sera « le premier ministre des affaires étrangères juif de la Ve République ».

4 commentaire(s)
29 novembre 2010

Entre deux bouffées de Havane, l’homme sait tisser des liens qui survivent aux veloutés. Chiraquien, à la tête d’Air France, il atterrira, comme par hasard, après son débarquement d’Air France, sur une terre de mission, le Liban, chasse gardée du tandem Jacques Chirac Rafic Hariri, alors à l’apogée de sa puissance, avec pour mission de redynamiser l’aéroport de Beyrouth Khaldé, sinistré par la guerre civile, et la compagnie aérienne vedette de la flotte commerciale arabe, Middle East Airlines.

1 commentaire(s)
18 novembre 2010

Juif anti-sioniste, Abraham Sarfati reconnaît l’État d’Israël, mais exige l’abolition de la loi dite « du retour » et milite pour la création d’un État palestinien. En 1967, il ne se reconnaît plus dans le nationalisme israélien et s’indigne du sort fait aux Palestiniens. En 1970, il rompt avec un Parti communiste trop doctrinaire à ses yeux et s’engage plus à gauche en participant à la fondation de l’organisation d’extrême gauche Ila Al Amam (En avant), en 1970. En janvier 1972, il est arrêté une première fois et sauvagement torturé.

4 commentaire(s)
15 novembre 2010

L’écrivain et intellectuel marocain Edmond Amran El Maleh, militant de la
première heure de la cause de l’Indépendance du Maroc, est décédé lundi 15
novembre à l’hôpital militaire Mohammed V de Rabat à l’âge de 93 ans. Né en 1917 à Safi (Maroc), au sein d’une famille juive originaire d’Essaouira,
Edmond Amran el Maleh a longtemps été le responsable du Parti Communiste Marocain, du temps de la clandestinité à l’époque du combat pour l’indépendance du Royaume du protectorat français.

2 commentaire(s)
15 novembre 2010

Son parcours professionnel est un passe-droit permanent. Son recours abusif aux publi-reportages sur tarifés, en contradiction avec la déontologie, son opportunisme à tout crin, illustré par l’affaire Hoveyda et sa magistrale culbute de la Dream Team de Jean Luc Lagardère vers Francis Bouygues lors de la privatisation de TF1, en 1987, ont accrédité l‘image d’une ambitieuse mue par l’appât du gain, sans état d’âme particulier dès lors qu’il s’agit de satisfaire une ambition sans limite. Son cursus pourrait d’ailleurs figurer au programme d’enseignement des novices de la profession au chapitre du journalisme parasitaire.

4 commentaire(s)