Rassemblement pour la libération de Christian Chesnot et Georges Malbrunot

C’est avec grand désarroi que nous avons appris la prise en otage en Irak des journalistes français Christ

dimanche 29 août 2004

Rassemblement le lundi 30 août à 17H30 devant la Maison de la Radio

C’est avec grand désarroi que nous avons appris la prise en otage en Irak des journalistes français Christian Chesnot et Georges Malbrunot ainsi que les menaces d’exécution dont ils font l’objet. Nous tenons, en nos noms propres comme au nom de l’ensemble des Arabes et des Musulmans de France, à exprimer avec force notre condamnation sans réserve de cette ignominie et des menaces d’exécution proférées par les ravisseurs. Aussi, assurons-nous les deux journalistes et leurs familles de notre solidarité totale et de notre soutien indéfectible. Leur épreuve est la nôtre. Nous invitons vivement tous les hommes libres épris de justice et particulièrement les Arabes et les Musulmans de France et d’ailleurs à manifester vigoureusement leur réprobation et leur condamnation de tels actes de terreur que rien ne saura justifier. Aucune cause si juste soit-elle ne pourra s’accommoder de telles cruautés. Ni celle des musulmans de France apparemment invoquée par les ravisseurs ni celle de l’Islam en général. Celui-ci se définit lui-même comme étant une miséricorde pour tous les êtres (Coran, XXI, 107). La résistance irakienne à l’occupation américaine est à nos yeux une lutte légitime et courageuse. En tant que telle, elle a tout intérêt, aussi bien par souci éthique que par souci pratique, de bannir toute méthode attentatoire à la vie et à la dignité des hôtes de l’Irak. La dignité humaine ne peut souffrir la partialité. Respecter l’intégrité physique et morale d’autrui, celle, en l’occurrence, de citoyens pacifiques d’un pays ami, est la condition essentielle pour retrouver la dignité et l’honneur irakiens et arabes fortement aliénés par l’occupation. Y a-t-il d’ailleurs besoin de rappeler que la France a été l’un des rares Etats à avoir assumé haut et fort son opposition à l’invasion de l’Irak ? Elle a su magistralement porter à toutes les tribunes la voix de la résistance anti-guerre comme elle a réussi admirablement à tenir tête à toutes les manoeuvres visant à la faire céder sur sa position audacieuse. L’opposition du peuple français à l’occupation de l’Irak, son amitié et son estime pour le peuple irakien et arabe ne sont plus à démontrer. Quant à la question du voile, invoquée, semble-t-il, comme prétexte par les ravisseurs, elle relève et doit relever exclusivement du débat national français. Les musulmans français ne peuvent admettre en aucun cas que cette question de débat interne serve d’alibi ou de mobile à des actes de terreurs en Irak ou dans tout autre pays. Une telle immixtion doit être dénoncée sans ambages. Elle est odieuse, criminelle et lâche. Constitués en Comité pour la Libération de Christian Chesnot et Georges Malbrunot, nous amorçons par la présente déclaration une série d’actions en vue de libérer les deux otages. Nous appelons dès à présent à un rassemblement qui aura lieu lundi 30 août à 17H30 devant la Maison de la Radio (116 av. du Président Kennedy 75016 Paris). Par ailleurs, un appel rédigé en langue arabe sera publié dans les prochaines heures et relayé par les chaînes satellitaires arabes. Il aura pour visée d’interpeller les ravisseurs et d’inviter les oulémas irakiens à accroître leurs pressions pour sauver la vie à Christian Chesnot et Georges Malbrunot. Un dénouement heureux à cette crise est un objectif pour lequel nous, membres du dit comité, ne ménagerons aucun effort.

Paris le 28 août 2003

Les membres signataires : M. Beddy Ould Ebnou écrivain, Secrétaire National du Front Populaire Mauritanien M. Georges Tarabichi, écrivain franco-syrien M. Salah Stétié poète-écrivain franco-libanais M. Dahmane Abderrahmane, président du Conseil des Démocrates Musulmans de France M. Mohamed Béchari, président de la Fédération Nationale des Musulmans de France et président de la Conférence Islamique Européenne M. Dhaou Meskine, Secrétaire Général du Conseil des Imams de France Mme. Violette Daguerre, présidente de la Commission Arabe des Droits de l’Homme M. Haytham Mana, porte-parole de la Commission Arabe des Droits de l’Homme M. Moncef Marzouki, Président d’honneur de la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme, M. Murtudo Diop, président du Rassemblement pour le Dialogue des Nationalités M. Ghaleb Ben Cheikh, journaliste à France 2 M. Miche El-Kik, Correspondant en Europe Occidentale de la chaine arabe al-Jazeera M. Fahd al-Argha al-Masri, correspondant général de la Chaine arabophone al-Alam Mme Souad Wahedi, Rédactrice-en-chef de la revue Etudes Orientales M. Hssein Fayad, correspondant en Europe de la chaine arabe al-Arabia M. Issa Makhlouf, journaliste à Radio Orient

Pour tout contact : rappeler Beddy Ould Ebnou au 06 63 92 72 17, [email protected]

Publicité

commentaires