Québec : une église à vendre pourrait devenir un lieu de culte musulman

Si les mêmes causes produisent les mêmes effets, débouchent-elles pour autant sur les mêmes solutions d’

jeudi 3 mars 2011

Si les mêmes causes produisent les mêmes effets, débouchent-elles pour autant sur les mêmes solutions d’un continent à l’autre ?

La déspiritualisation inexorable de la France et son corollaire immédiat, la désaffection accrue de ses églises, sont deux phénomènes que nous connaissons bien. La cruelle carence de lieux de culte musulmans et l’impérieuse préservation de la dignité des fidèles de la deuxième religion de France sont des problématiques d’une actualité brûlante, qui ne nous sont que trop familières. Mais une église mise en vente faute de paroissiens et qui pourrait peut-être se transformer en un temple musulman, il faut se téléporter chez nos grands cousins québécois pour voir cela !

Quand il incombe au gouvernement français d’agir dans l’intérêt général plutôt que de se servir de l’islam comme de l’exutoire à toutes les inerties et échecs de la politique nationale, l’affaire peu ordinaire du sanctuaire catholique susceptible de devenir la propriété d’une association musulmane est le signe d’un pragmatisme typique du grand nord canadien, dont on peut légitimement penser que sa transposition en France ne manquerait pas de jeter un froid…

Publicité

commentaires