Quartiers populaires : une situation sociale explosive

Le chômage des jeunes a récemment explosé, notamment au sein des quartiers populaires. Selon une note inter

mardi 24 mars 2009

Le chômage des jeunes a récemment explosé, notamment au sein des quartiers populaires. Selon une note interne du gouvernement révélée par le site d’information en ligne Mediapart, « le rythme d’entrée en demande d’emploi a bondi en un an de 57,2% pour les jeunes vivant en Zones Urbaines Sensible (ZUS) ». En outre, la situation pour les diplômés est encore pire : la hausse dépasse les 100%, soit un doublement entre janvier 2008 et janvier 2009 ce qui rend la situation des résidents des quartiers défavorisés « alarmante » selon les termes mêmes du rapport.

Face à ce constat préoccupant, ni les gesticulations de Fadela Amara pompeusement qualifiées de plan Espoir Banlieues, ni les incantations du reste du gouvernement ne semblent avoir pris en compte l’ampleur du drame qui se profile.

Le Collectif des Musulmans de France (CMF) tient à exprimer sa vive inquiétude au vu de ces chiffres catastrophiques. Faute d’apporter des solutions concrètes à la situation sociale des quartiers populaires le gouvernement prend la responsabilité de voir la désespérance des couches les plus défavorisées provoquer un nouvel embrasement des banlieues.

Le CMF soutient les revendications légitimes des habitants des quartiers populaires qui exigent que les pouvoirs publics prennent enfin toutes les mesures urgentes qui s’imposent pour lutter efficacement contre ce chômage endémique qui mine le tissu social et la cohésion nationale.

Publicité

commentaires