Plus fort que Paul le poulpe, Loubia la souris d’El-Harrach

On croyait que le céphalopode de l’aquarium d’Oberhausen (Allemagne) était un pronostiqueur hors pair,

mercredi 14 juillet 2010

On croyait que le céphalopode de l’aquarium d’Oberhausen (Allemagne) était un pronostiqueur hors pair, régnant sans partage dans le monde des bookmakers aquatiques. C’était sans compter sur une nouvelle concurrente beaucoup mois médiatisée, mais d’une redoutable efficacité : Loubia, la souris (du nom d’un célèbre plat de haricots secs au Maghreb) qui réside dans le quartier d’El-Harrach à Alger dans une magnifique cage kit, de forme ronde, avec son réseau de couloirs, dotée d’un plastique transparent couleur bleu ciel.

Loubia, une souris angora albinos, a pronostiqué avec 100% de réussite plus de 15 matchs, dont les plus grandes surprises du Mondial sud-africain, comme la victoire des Pays-Bas contre le Brésil, celle du Ghana contre les Etats-Unis, la défaite de l’Espagne contre la Suisse au premier tour, en passant par l’élimination de l’Italie jusqu’au match nul de l’équipe d’Algérie face à l’Angleterre, sans omettre bien sûr le vainqueur de la finale de la coupe du monde.

Pour désigner le vainqueur de chaque rencontre, Loubia la souris poussait avec détermination et sans aucune hésitation, à chaque fois à l’aide de son museau, un des deux drapeaux qui étaient placés sur le dos d’un chat siamois, qui saluait d’un miaulement affectueux la prédiction de la souris aux poils satinés finement taillés. La sérénité du rongeur, particulièrement à l’aise dans cet exercice, contrastait avec l’anxiété des supporters, réduits à se ronger les doigts durant chaque match, après avoir pris connaissance sur Internet des prévisions de cette souris adepte du ballon rond, qui vouait leur équipe favorite à une défaite inéluctable.

La soudaine notoriété internationale de Loubia, la souris, a donné quelques idées à son heureux propriétaire Kadour Benbourla, qui espère monnayer à l’échelle internationale les talents prédictifs de ce mulot raffiné au flair exceptionnel. Mais Loubia, la souris caresse un rêve secret : celui de remplacer Mickey Mouse, l’autre célèbre petite souris créée par Walt Disney en 1928, et devenir ainsi la nouvelle mascotte de l’empire du dessin animé.

Pendant que Loubia, la petite souris, aux prédictions footballistiques infaillibles, fait déjà ses valises pour Hollywood, et au moment où vous bouclez les vôtres pour une trêve estivale bien méritée, l’équipe de Lecture Express espère vous avoir fait sourire, et peut-être même rêver, en imaginant une sacrée championne du monde, qui, elle, a marqué à chaque fois !

Bonnes vacances à toutes et à tous, et retrouvez vos news, brûlantes et gratinées, tout au long de l’été !

L’équipe de Lecture Express

Publicité

commentaires